Non seulement le réchauffement climatique affectera les populations d'oiseaux qui vont diminuer, mais il va appauvrir la diversité philogénétique ainsi qu'impacter la migration de certains types d'oiseaux. Une étude pointe cette menace majeure pour la biodiversité en soulignant toutefois qu'une restructuration phylogénétique des espèces devrait se produire en raison des déplacements des aires de répartition.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Biodiversité : quand la cupidité anéantit des espèces magnifiques Si la Terre abrite nombre d'espèces incroyables, elle a également vu naître une espèce dont la cupidité et l'arrogance pourraient venir à bout des autres terriens : l'humain. Est-il possible de regarder factuellement quel impact ont ces deux vices sur la biodiversité ?

Y aura-t-il moins d'oiseaux dans 60 ans ? Oui, si l'on en croit une nouvelle recherche germano-anglaise, selon laquelle de nombreuses espèces sont menacées de disparaître sous l'effet du réchauffement climatiqueréchauffement climatique. Mais les plus grands changements s'observeront plutôt au niveau de la migration de certains types d'oiseaux dans les régions septentrionales de la Planète, prédit l'étude. 

Le changement climatique menace la survie des oiseaux. Et il faudra s'attendre à en voir moins d'ici 2080, si la tendance actuelle ne s'inverse pas, estiment des chercheurs de l'université de Durham (Royaume-Uni) et du centre de recherche sur la biodiversité et le climat de Senckenberg (Allemagne).

Dans cette étude, 8.768 espèces d'oiseaux réparties dans le monde ont été prises en compte, afin de prédire le nombre d'espèces qui pourraient disparaître ou migrer vers de nouvelles régions, pour s'adapter au changement climatique. Ces prévisions se basent sur deux scénarios climatiques, dans lesquels les émissionsémissions de gaz à effet de serre envisagées sont faibles ou moyennes.

De nombreuses espèces d'oiseaux sont menacées de disparaître sous l'effet du réchauffement climatique. © Cherrybeans, Getty Images
De nombreuses espèces d'oiseaux sont menacées de disparaître sous l'effet du réchauffement climatique. © Cherrybeans, Getty Images

Tout n'est pas perdu pour la diversité phylogénétique

Publiée dans la revue Proceedings of the Royal Society B, l'étude ne mentionne pas uniquement le nombre d'espèces d'oiseaux menacés de disparition, mais également la variété des espèces ou « diversité phylogénétique » dans le jargon scientifique.

Et, comme on peut s'en douter, les prévisions ne sont pas très optimistes : non seulement les oiseaux risquent d'être moins nombreux, mais des espèces entières risquent de disparaître, avec des effets profonds sur la diversité phylogénétique, en particulier dans les zones tropicales et subtropicales.

Une restructuration phylogénétique des espèces devrait se produire « partout dans le monde »

Mais tout n'est pas perdu puisqu'une restructuration phylogénétiquephylogénétique des espèces devrait se produire « partout dans le monde », assurent les scientifiques à l'origine de l'étude. Un exemple concret de ces migrations ? Les espèces d'oiseaux échassiers, telles que les spatules et les échasses à ailes noires, qui ont contribué à la diversité phylogénétique des oiseaux du Royaume-Uni au cours de ces dernières années.

« Les changements les plus importants de la diversité phylogénétique des assemblages locaux seront probablement causés par des déplacements d'aires de répartitionaires de répartition des espèces et des gains d'espèces locales plutôt que par des réductions d'aires de répartition et des extinctions. Nos résultats soulignent l'importance de prendre en compte diverses mesures dans les évaluations de l'impact du climat », concluent les chercheurs.