En Grèce, des milliers d'oiseaux migrateurs tués par les vents violents

Classé sous :oiseaux , oiseau migrateur , Grèce

Des dizaines de milliers de martinets et d'hirondelles ont été fauchés par des vents particulièrement violents dans leur migration de l'Afrique vers l'Europe du Nord, rapporte Elliniki Ornithologiki Etaireia, une association grecque de protection de la faune sauvage. Les cadavres ont été retrouvés un peu partout dans le pays, jonchant les rues d'Athènes, sur les balcons des appartements ou en province, au bord d'un lac près de Nauplie dans le Péloponnèse, sur les îles de la mer Egée ou dans le nord du pays.

La nuit du 5 au 6 avril, particulièrement agitée et froide, a été cruelle pour les petits oiseaux migrateurs. « Les vents du sud ont poussé des nuées d'oiseaux dans le nord de l'Afrique, où ils se sont confrontés aux courants de vent du nord de la mer Egée, surtout dans l'archipel de Cyclades, explique l'association dans un communiquéPour y échapper, les oiseaux épuisés, surtout les hirondelles et martinets qui se nourrissent d'insectes volants, se sont dirigés en Grèce continentale ». Elliniki Ornithologiki Etaireia appelle tous les habitants à faire attention aux oiseaux encore vivants, réfugiés au bord des fenêtres, posés sur les routes ou des toits. En avril, la Grèce est un haut lieu de passage pour les oiseaux migrateurs en provenance d'Afrique.

En Grèce, des dizaines de milliers d’oiseaux sont morts, épuisés et affamés, en luttant contre des vents violents qui ont touché le pays début avril. © Μαρία Παραγυιού Ανθη, Facebook