Les zombies, ça n’existe évidemment pas. Évidemment ? Bien sûr, on n’a jamais vu un être humain revenir à la vie. Mais du côté de certaines petites bêtes, la chose n’est pas aussi claire qu’on pourrait l’imaginer. Voyez l’exemple de cette pauvre chenille…

Un zombie, tous les amateurs de films gore le savent, c'est un mort ramené à la vie. Généralement suite à une mystérieuse infection. Mais à l'origine, le terme désigne aussi un individu dont la conscience a littéralement été réduite à néant. Un individu devenu corvéable à merci. Et c'est un peu la mésaventure qui est arrivée à cette chenillechenille arpenteuse. Elle ne deviendra jamais papillon !

Parce que cette charmante chenille Geometridae a subi l'attaque d'une guêpe parasitoïdeparasitoïde. Une guêpe qui a pondu ses œufs... à l'intérieur de la chenille. Les larves ont alors commencé à se développer là. Et comme si ce n'était pas déjà assez répugnant, elles ont ensuite pris le contrôle de la malheureuse chenille. La transformant en baby-sitter idéale. Une baby-sitter dévouée à défendre les pupespupes et à assurer leur survie.

Une guêpe parasitaire parmi tant d’autres

Une fois les larves complètement développées, la chenille se transforme encore un peu plus en zombie. Les larves, en effet, éclatent sa peau et s'enveloppent dans des cocons en surface. Étonnamment, la chenille n'en meurt pas. Alors certes, elle ne bouge plus beaucoup. Elle arrête aussi de se nourrir. Mais elle reste capable de se dresser pour attaquer tout insecteinsecte prédateur qui s'approcherait. Le tout sous le contrôle de quelques larves restées cachées dans les entrailles de la chenille pour la manipuler. Lorsque les guêpes sortent enfin de leurs cocons, la chenille, elle, meurt de faim. Triste histoire...

Pourtant assez commune. Parce que des guêpes parasitoïdes, il en existe à la pelle. Certaines ciblent des chenilles. D'autres visent des cafards. D'autres encore des araignéesaraignées. Le tout à grand renfortrenfort de venins pour les unes. De simples hormoneshormones pour les autres. « Sans conscience, remords ou illusions de moralité. » Mais avec une certaine ressemblance, vous en conviendrez, avec le monstre extraterrestre du film Alien.