Les cétacés vivent dans les mers. Et si certains peuvent, de prime abord, sembler un peu balourds, sachez qu’il n’en est rien. Ils sont au contraire doués d’intelligence. Notamment d’une intelligence émotionnelle remarquable. Hé oui, pas si bête les cétacés ! © Photo&Lightroom LF, Adobe Stock
Planète

Bêtes de science : les cétacés aussi pleurent leurs morts

ActualitéClassé sous :animaux , cétacé , dauphin

[EN VIDÉO] Un grand dauphin en deuil  En juin 2017, un groupe de chercheur a observé un grand dauphin en interaction avec un petit décédé dans les eaux du golfe d’Ambracia, dans l’ouest de la Grèce. Une preuve de plus que les cétacés pleurent leurs morts. Notamment lorsqu’il s’agit de proches. Et la marque d’une certaine intelligence émotionnelle développée par ces mammifères marins hors du commun. © Insitut de recherche Tethys 

« Bêtes de science », c'est comme un recueil d'histoires. De belles histoires qui racontent le vivant dans toute sa fraîcheur. Mais aussi dans toute sa complexité. Une parenthèse pour s'émerveiller des trésors du monde. Pour ce nouvel épisode, plongeons dans les mers à la rencontre d'animaux d'un altruisme surprenant : les cétacés.

La baleine, le dauphin, le rorqual, le bélouga, le cachalot, le marsouin, l'orque. Ce sont tous des cétacés. De bien drôles de mammifères. Tellement drôles, que les scientifiques ont longtemps vu en eux... des poissons ! Mais, comme nous, les cétacés respirent de l'air avec leurs poumons. Même s'ils sont des champions de l’apnée, ils doivent ainsi régulièrement faire surface. Comme nous, ils doivent aussi maintenir une température constante pour leur corps. Mais, contrairement à nous, ils vivent exclusivement dans la mer. Dans toutes les mers du monde.

Parmi les cétacés, on trouve les animaux les plus grands ayant jamais vécu sur Terre. La baleine bleue, par exemple. Elle peut dépasser les 30 mètres de long et peser jusqu'à 170 tonnes ! Elle peut aussi se vanter d'avoir le plus grand pénis du règne animal. Il mesure environ 2 mètres...

Pour ce qui nous intéresse ici, sachez qu'il est aussi reconnu par les scientifiques que les cétacés jouissent d'une intelligence tout à fait remarquable. Ils emploient un langage complexe qui leur est propre. Ils sont capables d'apprendre et de résoudre des problèmes difficiles. Ils sont créatifs. Mais, de tout cela, nous aurons sans doute l'occasion de reparler.

En juin 2017, un dauphin a été observé en interaction avec un petit décédé dans les eaux du golfe d’Ambracia (Grèce). © Institut de recherche Tethys

De l’intelligence émotionnelle des cétacés

Aujourd'hui, je vous propose de laisser s'ouvrir notre cœur. Car l'intelligence n'est pas faite que de capacités cognitives ou motrices. Elle est aussi faite d'aptitudes sociales. Les dauphins, par exemple, vivent, pour la plupart, en communauté. Ils tissent ainsi des liens très forts avec leurs congénères. Comme d'autres espèces de cétacés sociaux, ils semblent même avoir développé ce que les scientifiques appellent une intelligence émotionnelle. Une intelligence qui leur permet de reconnaître, de comprendre et pourquoi pas, de maîtriser leurs propres émotions. Mais aussi, de composer avec les émotions des autres.

Parce que oui, figurez-vous que ces dernières années, les chercheurs ont eu plusieurs fois l'occasion d'être les témoins de comportements étonnants chez plusieurs espèces de cétacés. Des espèces qui semblent pleurer leurs morts. Qu'il s'agisse d'un petit, d'un parent ou même d'un « simple » copain disparu.

De nombreux exemples de cétacés en deuil

L'un des exemples les plus connus dans le milieu des biologistes est celui de L72. Un nom à la consonance très froide pour une orque pourtant au grand cœur. Elle a été observée en 2010, dans l'État de Washington (États-Unis), en train de transporter son petit décédé sur sa tête, pour le maintenir à la surface de l'eau. Selon les chercheurs, une seule explication possible : le chagrin. L72 souffrait. Elle était anxieuse. Elle avait conscience que quelque chose n'allait pas. De quoi démontrer que les cétacés peuvent aussi bien que nous, ressentir des émotions complexes.

Du côté de la mer Rouge, des chercheurs ont observé un phénomène semblable avec un grand dauphin de l'océan Indien. Il poussait un corps en train de se décomposer. Et lorsque les humains -- quelque peu indélicats, si vous voulez mon humble avis -- ont remorqué le cadavre jusqu'à une plage, le dauphin est longtemps resté au large. Comme incapable de quitter son compagnon décédé.

Dans la région de Tokyo, des chercheurs ont eu, quant à eux, à faire face à des comportements très agressifs -- des corps qui se tordaient en S, des claquements de mâchoires, etc. -- lorsqu'ils ont tenté de récupérer une carcasse veillée par deux dauphins mâles.

Les scientifiques parlent de comportement épimélétique. Un comportement par lequel un individu en bonne santé prend soin d'un autre souffrant... ou mort. Un bel exemple d'altruisme. Qui peut parfois mettre en danger, la vie de l'animal en question. Comme celle de cette femelle épaulard, J-35, qui, en 2018, au large de la Colombie-Britannique (Canada), a veillé son petit décédé pendant 17 jours. En oubliant de manger... La preuve que les cétacés ne sont pas si bêtes ! Du moins, qu'ils ont développé une intelligence émotionnelle tout à fait exceptionnelle.


Vous aimez nos articles et le travail de vulgarisation scientifique réalisé par nos journalistes ? Vous pouvez aujourd'hui nous soutenir en rejoignant nos abonnements sur Patreon

Deux formules d'abonnement vous sont proposées avec les avantages suivants : 

  •  « Futura sans publicité » : cet abonnement vous permet d'avoir un accès garanti sans publicités sur tout le site et à ses services pour 3,29 € par mois (+TVA). 
  • « Je participe à la vie de Futura » : en plus de l'accès sans publicité, cet abonnement vous donne la possibilité de participer à la vie de notre média indépendant (votes, contenu inédit, sondages, etc.) pour 6,29 € par mois (+TVA).

Voici la liste simple des étapes à franchir pour souscrire à l'abonnement qui vous plaît :

  • Rendez-vous sur notre compte Patreon pour découvrir nos abonnements
  • Choisissez l'abonnement qui vous convient
  • Créez-vous un compte sur Patreon pour débloquer cet abonnement et ses avantages
  • Vous recevrez ensuite un mail de confirmation pour votre inscription
  • Maintenant, vous pouvez avoir accès à toutes nos publications sur la plateforme Patreon, ainsi qu'aux articles sans publicité ! 
Rejoignez-nous sur Patreon !
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !