Avoir une intelligence émotionnelle stable permet d’écarter, entre autres, les burn-out, les dépressions et les conflits. © Victor Koldunov, Adobe Stock

Sciences

Intelligence émotionnelle : comment la développer ?

Question/RéponseClassé sous :Homme , intelligence émotionnelle , Bien-être
 

Pendant très longtemps nous avons évalué les compétences des individus sur leurs acquis et leurs savoirs tels que la grammaire, l'orthographe, les mathématiques, la science, etc. Cependant, un être humain n'est pas seulement fait d'un cerveau plus ou moins bien rempli, l'être humain possède des ressentis, des émotions qui peuvent avoir un impact fort sur son savoir, ses actions et sa motivation.

C'est ainsi que nous avons redéfini les capacités des individus en y incluant nos capacités à gérer nos émotions. L'intelligence émotionnelle nous permet de gérer les périodes de stress intense, d'être ouvert aux autres et d'être en empathie, de rester motivé et positif.

L'intelligence émotionnelle est un savoir-être devenu indispensable, elle est évaluée au sein des entreprises dans le recrutement de ses salariés. En effet, avoir une intelligence émotionnelle stable permet ainsi d'écarter, entre autres, les dépressions et burn-out, et les conflits.

Comment développer notre intelligence émotionnelle

Les compétences d'une intelligence émotionnelle stable relèvent d'une connaissance de soi, en comprenant pourquoi nous réagissons de telle ou telle manière. C'est aussi posséder une maîtrise de soi afin de réguler notre sensibilité émotionnelle. Développer son intelligence émotionnelle, c'est savoir s'adapter à la situation. C'est aussi faire preuve d'empathie avec les autres en contrôlant ses émotions pour mieux communiquer et partager. 

Développer son intelligence émotionnelle permet de garder la maîtrise de soi en toutes circonstances. © djile, Adobe Stock

L’intelligence émotionnelle : la conscience de nos émotions

Nous ne pouvons pas changer ce dont nous n'avons pas conscience, en effet la connaissance de soi est primordiale pour avoir une bonne gestion émotionnelle. L'échelle émotionnelle, selon Claude Steiner et Paul Perry, nous permet de comprendre à quel stade nous sommes sur la conscience de nos émotions. Et par conséquent développer notre intelligence émotionnelle. 

Voici les sept niveaux de conscience émotionnelle par Steiner et Perry :

  • l'engourdissement : je n'ai pas conscience de mes émotions, je n'ai pas de ressentis ;
  • sensation physique : je n'ai pas d'émotions mais je sens un impact physique sur moi (somatisation) ;
  • expérience primaire : j'ai conscience de mes émotions mais je ne suis pas capable de les identifier et donc dans l'incapacité à les comprendre et en parler ;
  • différenciation : j'ai conscience de mes émotions, je les comprends et je peux en parler ;
  • causalité : j'ai conscience de mes émotions et peux en donner la source, l'origine ;
  • empathie : j'ai aussi conscience des émotions des autres ;
  • interactivité : capacité à ressentir les émotions en nous et chez les autres, interagir avec elles et composer avec elles. 

L'intelligence émotionnelle nous permet d'harmoniser notre tête, notre cœur et notre corps. Puisque nous le savons, nous somatisons nos émotions, donc en prenant conscience de ce que nous ressentons, nous pouvons améliorer notre état d'être et ainsi se respecter et respecter l'autre.

L’intelligence émotionnelle est notre GPS 

En apprenant à accepter nos ressentis, nous développons nos compétences et nos aptitudes, ainsi l'intelligence émotionnelle peut présager une certaine réussite. Nos émotions nous envoient des signaux corporels intenses lorsque nous les vivons, l'intelligence émotionnelle nous permet de les détecter et de prendre conscience de ce qu'il se passe en nous au moment où nous vivons une émotion forte. 

Par exemple, lorsque nous sommes en colère, nous sommes agacés, nous avons du ressentiment, de l'irritation, de la frustration. Les signaux de notre corps sont des palpitations, un mal de tête, une suractivité. Notre besoin est de nous affirmer face à l'autre, de prendre le pouvoir. Son utilité est de nous faire respecter, de poser nos limites. C'est une émotion qui s'avère nécessaire si toutefois elle est acceptée et comprise, car ainsi nous retranscrivons cette colère en paroles bienveillantes. L'intelligence émotionnelle est de comprendre ce qu'il se passe en nous ! Notre GPS est notre corps, il nous permet de rétablir l'apaisement une fois que cela est conscientisé. 

Dans le cadre d'un entretien d'embauche, la bonne gestion de nos émotions est source de réussite.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !