Nos conseils pour cultiver et entretenir un citronnier en pot. © Aggi Schmid, Fotolia

Maison

Comment cultiver un citronnier en pot ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , citronnier , engrais

Comme tous les agrumes, le citronnier craint le froid. Dans la plupart des régions françaises où le citronnier ne peut pas être planté en pleine terre, il  pourra fructifier en pot. Voici quelques conseils pour réussir cette culture.

Le citron est un fruit particulièrement riche en vitamine C, alors pourquoi ne pas le cultiver soi-même ? Ce petit arbre de l'espèce Citrus limon existe sous différentes variétés, comme Eureka (aussi appelé Quatre saisons), avec des gros fruits, ou Meyer, plus résistant au froid. Les feuilles sont vertes et persistantes, les fleurs blanches.

Si dans le bassin méditerranéen, sur la Côte d'Azur, le climat permet une culture du citronnier en pleine terre, ailleurs il faudra le cultiver dans un bac ou une caisse, afin de pouvoir le rentrer en hiver, car il ne supporte pas des températures inférieures à -5 °C.

L'art de cultiver en pot un citronnier. © hcast, Fotolia

Conseils pratiques pour la culture du citronnier en pot

Quand vous plantez votre citronnier en bac, mélangez une moitié de terre non-calcaire avec un quart de terreau et un quart de sable. Fertilisez la terre avec un engrais spécial agrumes, en respectant les conseils du fournisseur. En été, arrosez votre citronnier tous les jours. Après la récolte des fruits et avant de rentrer votre citronnier, coupez les branches mortes. Taillez-le avant la floraison en supprimant les gourmands.

Lorsque le citronnier est en extérieur, privilégiez une exposition sud ou sud-ouest. L'hiver, l'idéal est de le laisser dans une véranda ou une serre. Il craint l'excès de chaleur et nécessite des arrosages mais bien moins fréquents qu'en été.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Quels effets l'urbanisation a-t-elle sur les insectes pollinisateurs ?  Pour estimer l'effet de l'urbanisation sur les pollinisateurs, il faudrait disposer de davantage de données, surtout sur des périodes plus longues. Le phénomène est en effet étudié depuis peu. Il y a du pour (l'absence d'insecticides et la présence de jardins) mais il y a aussi du contre (l'air pollué, la nidification plus difficile et les ressources moins diversifiées). Comme d'habitude, certaines espèces généralistes, celles qui tolèrent des situations variées, s'en sortent mais les autres ne peuvent s'adapter.