Certains légumes feuilles demandent d’être couverts et privés de lumière pour s’épanouir et offrir leurs plus beaux atours ainsi que de bonnes qualités gustatives.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Jardinage : l'entretien des plantes grasses en cinq conseils Les plantes succulentes, ou plantes grasses, poussent dans des environnements arides et demandent donc un traitement particulier. La réussite de leur culture et entretien dépend du respect de quelques règles simples. Futura-Sciences a interviewé Jean-Marie Solichon, directeur du jardin exotique de Monaco, afin qu’il nous donne quelques conseils.

Pour obtenir certains légumes plus croquants, moins amers et plus goûteux, la technique du blanchiment existe. Elle consiste à priver les légumes de la lumièrelumière avant de les récolter. Petit tour d'horizon pour savoir comment blanchir les légumes du potager.

Quand blanchir les légumes ?

Le blanchiment ou la décoloration des légumes consiste à priver une plante ou une partie de la plante de la lumière naturelle. On parle aussi d'étiolement. Ainsi, ils subissent un arrêt de la photosynthèse et ne peuvent plus produire de chlorophyllechlorophylle. Ils sont ainsi plus tendres, plus savoureux et moins amers. C'est le cas pour les chicorées et les pissenlits. Le blanchiment s'opère entre 2 et 3 semaines avant de récolter le légume.

Blanchir des chicorées. © WH_Pics, Adobe Stock
Blanchir des chicorées. © WH_Pics, Adobe Stock

Comment blanchir les légumes au potager ?

Plusieurs méthodes s'offrent à vous en fonction des légumes. Voici les plus répandues :

  • les attacher : avec un lien souple, les feuilles de salades sont simplement nouées pour récolter des feuilles jaunies comme la chicorée ;
  • les couvrir : il existe des cloches maraîchères en plastiqueplastique sombre ou en terre cuite qui, une fois posées sur les légumes, les privent de lumière pendant deux semaines. Elles se posent directement sur les chicoréeschicorées, les pissenlitspissenlits, la rhubarbe ou les salades Barbe-de-capucin. Vous pouvez aussi improviser des cloches avec des seaux en plastique opaques retournés ou bien des pots en terre cuite retournés, avec le trou de drainage bouché ;
  • les butter : le buttage des légumes consiste à monter des buttes au pied des légumes pour que la terre prive une partie des légumes de la lumière. Le jardinier blanchit ainsi les poireaux pour obtenir des grands fûts blancs, et les aspergesasperges ;
  • les camoufler : il faut parfois priver des hautes feuilles de légumes comme les cardonscardons ou les céleris branches. La cloche étant trop petite, des manchons sont utilisés. Achetés ou confectionnés avec des morceaux de carton ou du papier kraft, ces manchons sont liés avec une ficelle et entourent les feuillages ;
  • les mettre à l'abri : les endivesendives peuvent être cultivées aussi bien au potager dans une tranchée recouverte de terre que dans une cave, posées dans une caissette de terre mélangée à de la tourbe pendant six semaines. Cette technique est intéressante lorsque les journées d'hiverhiver arrivent et que les dernières récoltes ont lieu.

Pour toutes ces techniques, espacez les mises en place pour ne pas à avoir tous les légumes à maturité en même temps.

À savoir : pour les asperges, il en existe de trois couleurscouleurs : blanche, celles qui vont rester tout le temps de culture sous des buttes de terre ; violette, celles qui ont les pointes restées exposées au soleilsoleil ; verte, celles qui n'ont pas été buttées et ont grandi exposées à la lumière.

Le saviez-vous ?

Lorsque l’on cultive des pommes de terre, le buttage est obligatoire. Il permet de conserver les tubercules en terre et de ne surtout pas les exposer à la lumière, sous peine de récolter des pommes de terre vertes, non comestibles.