Une méthode pour blanchir les dents sans les abîmer

Classé sous :dents , blanchiment des dents , nanoparticules de dioxyde de titane

La plupart des gens rêvent d'un sourire éclatant et de dents bien blanches. Malheureusement, la plupart des méthodes actuelles de blanchiment sont loin d'être anodines pour nos quenottes. La plupart utilise des gels à base de peroxyde d'hydrogène (eau oxygénée), parfois activés avec une lampe infrarouge. Un composé qui peut endommager l'émail, causer une sensibilité dentaire ou une irritation des gencives. De plus, cette méthode implique de nombreuses semaines de traitement et n'est pas toujours efficace. Une équipe de scientifiques chinois a donc cherché à développer un traitement de blanchiment des dents sans tous ces effets secondaires néfastes.

Xingyu Hu et ses collègues ont développé un catalyseur qui, sous l'effet d'une lumière infrarouge, améliore l'efficacité du peroxyde d'hydrogène à des concentrations non dommageables pour les dents. Leur gel intègre des nanoparticules du dioxyde de titane (TiO2) déficient en oxygène qui catalysent la production de radicaux hydroxydes à partir du peroxyde d'hydrogène. Ces radicaux hydroxyles sont particulièrement efficaces pour dégrader les pigments dans les tâches. En exposant les nanoparticules à la lumière infrarouge, les chercheurs ont ainsi réussi à blanchir complètement des échantillons de dents teintées avec du colorant orange et rouge, et du thé en moins de 2 heures. Ils ont ensuite fabriqué un gel contenant ces nanoparticules avec une concentration de 12 % de peroxyde d'hydrogène. Ils ont constaté que son efficacité était similaire à celle d'un gel de blanchiment populaire contenant 40 % de peroxyde d'hydrogène, tout en causant moins de dommages à l'émail.

Il est toutefois à noter que la réglementation européenne limite la concentration de peroxyde d’hydrogène à 6 %, y compris dans les cabinets dentaires. Il faudra donc encore améliorer l'efficacité du catalyseur pour rendre ce gel commercialisable chez nous.

Le gel à base de nanoparticules de dioxyde de titane efface les tâches et rend les dents plus blanches. © ACS Applied Materials & Interfaces, 2021
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le dentifrice de l'éléphant : les incroyables expériences de chimie  Un éléphant, ça ne se brosse pas les dents ! Non, mais ça n’empêche pas la chimie de vouloir fabriquer du dentifrice à éléphant. Du moins, en apparence. Les explications en vidéo de Maëlle Mosser, docteur en chimie à l’ENS de Lyon.