Le dioxyde de titanedioxyde de titane, controversé car il contient des nanoparticulesnanoparticules, est largement présent dans les dentifrices, dénonce l'association Agir pour l'environnement, qui demande que ce produit ne soit plus utilisé dans les dentifrices et les médicaments, en plus des produits alimentaires. Cette substance, indiquée sur les étiquettes comme TiO2 ou E171, contient des nanoparticules, d'une taille inférieure à 100 nanomètresnanomètres, facilitant leur pénétration dans l'organisme, ce qui soulève l'inquiétude depuis plusieurs années des associations de défense des consommateurs et de l'environnement.

L'association a étudié 408 dentifrices dont 59 pour enfants vendus dans les grandes surfaces, pharmacies, parapharmacies et magasins bio. Il en ressort que « deux tiers des dentifrices (271 dentifrices sur 408) contiennent du dioxyde de titane », « un dentifrice pour enfants sur deux en contient (29 dentifrices sur 59) » et « aucun des 271 dentifrices ne précise sur son emballage si le dioxyde de titane présent est à l'état nanoparticulaire », selon un communiqué de l'association. Elle a mis en place un site dédié ici.