Plusieurs précautions sont à prendre pour réaliser une saignée dans un mur. © PAO joke, Fotolia

Maison

Comment faire une saignée dans un mur porteur ?

Question/RéponseClassé sous :Bricolage , saignée , mur porteur

Au cours des travaux d'aménagement et de rénovation, l'agencement du système électrique nécessite parfois de creuser des murs porteurs. Cependant, la réalisation d'une saignée doit se faire avec précision et requiert des précautions. Découvrez les normes et les consignes à suivre pour cette opération.

Pour des raisons de sécurité, réaliser une saignée nécessite de respecter les normes.

Respecter les normes d’une saignée

Selon les règles, sa longueur, sa largeur et sa profondeur varient selon l'épaisseur du mur et le type d'intervention (saignée verticale ou horizontale). Si l'épaisseur du mur est de 17 cm, la longueur d'une saignée horizontale ne doit pas dépasser 125 cm, la largeur est limitée à 87,5 mm et la profondeur est inférieure à 15 mm. Une saignée verticale n'étant pas limitée en longueur, elle mesure au maximum 30 mm de profondeur et 125 mm de large. Une saignée horizontale dans mur de 30 cm d'épaisseur ne fait pas plus de 25 mm de profondeur pour une largeur maximale de 150 mm si elle mesure moins de 125 cm de long. En revanche, une saignée verticale mesure au maximum 175 mm de largeur pour 30 mm de profondeur.

Ne placez pas des conducteurs de différentes natures dans une même gaine. Conservez trois centimètres de distance entre les gaines et les canalisations pour éviter la condensation. Laissez deux tiers d'espace vide dans chaque gaine pour retirer ou ajouter des conducteurs. Installez la saignée de sorte à rendre les boîtes de dérivation et de connexion accessibles.

Il est impératif de détecter les circuits électriques avant de réaliser une saignée dans un mur. © C. Hochet, Rustica

Réaliser une saignée : type de mur

La faisabilité d'une saignée dépend du type de mur porteur à entailler :

  • béton : la saignée horizontale est strictement interdite en raison de la fragilisation de l'armature. Une saignée verticale est délicate. Préférez les caches avec une gaine extérieure ;
  • brique : cette opération n'est autorisée qu'en sens vertical. Trouez uniquement les jonctions de briques ;
  • Placoplatre : respectez les dimensions fixées par les normes. Dessinez facilement la saignée et posez une latte pour couper droit ;
  • pierre : la dureté de ce matériau demande plus d'efforts physiques. L'utilisation d'une rainureuse est recommandée ;
  • parpaing : ne réalisez pas une saignée dans ce type de mur porteur en raison de la difficulté de la manœuvre et des risques encourus.

Faire une saignée : les étapes à suivre

Une saignée se réalise en quelques étapes :

  • coupez l'alimentation électrique générale ;
  • préparez les outils ;
  • bâchez le sol et les meubles pour les protéger de la poussière ;
  • percez les trous d'encastrement avec une scie cloche ;
  • réalisez la saignée à l'aide d'une rainureuse ;
  • parachevez les trous au ciseau de maçon ;
  • dépoussiérez la saignée ;
  • scellez les boîtiers d'encastrement ;
  • installez les gaines et fixez-les à l'aide des pointes enfoncées ;
  • rebouchez les saignées avec du plâtre ;
  • posez les couvercles des boîtiers ;
  • retirez l'excédent avec une truelle Berthelot ;
  • lissez la surface avec du papier de verre à grain fin après séchage.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi