À chaque type de mur sa cheville de fixation, en fonction de la charge. © C. Hochet, Rustica

Maison

Chevilles de fixation : quel type, pour quelle charge et quel support ?

Question/RéponseClassé sous :Bricolage , cheville de fixation , aménagement

Les chevilles de fixation sont indispensables pour fixer un élément au mur, au plafond et au sol. Elles assurent un solide maintien de la pièce accrochée ou fixée garantissant ainsi une résistance à l'arrachement et au cisaillement. Choisissez le type de cheville en fonction du support et du poids de l'objet à fixer.

Choisissez la cheville de fixation selon le support où elle sera fixée. Accrocher un objet dans un matériau creux, comme une brique creuse, une plaque de plâtre, un parpaing creux ou un Placoplatre nécessite un ancrage derrière une sous-face et non une fixation en profondeur. Pour cela, les chevilles métalliques à expansion assurent un ancrage solide. Les chevilles à déformation ou à verrouillage de forme, composées de plusieurs ailettes à nylon, garantissent également une fixation résistante. Il en est de même pour les chevilles autoforeuses.

Dédiées au Placoplatre, les chevilles taraudeuses sont pareillement autoforantes et offrent une attache rigide. Par ailleurs, les chevilles Molly sont conçues spécialement pour les plaques de plâtre et les modèles à bascule principalement utilisés pour les accrochages au plafond. Pour fixer une pièce dans un matériau plein (béton, brique pleine, parpaing ou pierre naturelle), privilégiez une cheville boulon, à expansion et à frapper. En outre, les chevilles à clouer, à visser, à verrouillage et à bascule sont adaptées aux matériaux friables (béton cellulaire, carreaux de plâtre ou pierres reconstituées).

Choisir la cheville selon la charge

Le choix d'une cheville de fixation repose sur la charge de l'élément à supporter et du poids des objets qui seront placés dessus. Les chevilles en plastique multicolore sont généralement utilisées pour fixer des charges très légères, voire inférieures à 20 kg, dans des matériaux sains. Les chevilles en nylon sont en revanche très denses et suffisamment souples pour s'adapter à tout type de matériaux, aux variations climatiques, aux modifications de la charge ainsi qu'aux vibrations. Elles supportent d'ailleurs les charges légères et moyennes fixées dans des matériaux denses, friables ou alvéolaires. En ce qui concerne les chevilles métalliques, elles sont destinées aux charges lourdes, fournissent une fixation sécurisée et performante dans le béton, la brique et la roche.

À noter que les modèles disponibles sur le marché supportent des charges variées :

  • moins de 5 kg : cheville à bascule fixée dans du Placoplatre ;
  • moins de 20 kg : cheville à visser, cheville taraudeuse, cheville à frapper ;
  • entre 20 et 50 kg : cheville Molly, cheville à déformation ou à déverrouillage de forme ;
  • plus de 50 kg : scellement chimique, cheville à expansion, cheville boulon ou goujon.

Choisir la bonne taille de cheville

Le poids de l'élément à fixer détermine le diamètre de la cheville de fixation. Une cheville de 3 à 5 mm est adaptée à une charge inférieure à 20 kg. Un modèle de 6 à 8 mm supporte un poids de 20 à 50 kg. Une cheville mesurant environ 10 mm convient à une charge supérieure à 50 kg. Cette taille dépend notamment de l'épaisseur du support. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi