Il existe des résines polyester, vinylester, époxy, hybrides… Le choix se fait en fonction de la charge à supporter, qu’elle soit légère, moyenne ou lourde. Il faut se reporter à l’indication qui est toujours portée sur la cartouche. © Spit

Maison

Comment faire un scellement chimique ?

Question/RéponseClassé sous :Bricolage , Bâtiment , scellement chimique
 

Le scellement chimique est une technique d'ancrage par injection d'une résine spécifique. Durcissant en séchant, celle-ci permet des fixations d'une grande sûreté dans n'importe quel support. La marche à suivre est légèrement différente selon que le matériau est plein ou bien creux.

Le scellement chimique est disponible sous forme de kit comprenant une cartouche de résine, un jeu de tamis en plastique et de tiges filetées avec écrous et rondelles. On peut aussi se procurer les éléments séparément. Les cartouches ont une contenance de 150 à 410 millilitres. Elles sont fournies avec une ou deux canules mélangeuses. Les tiges filetées sont de différentes tailles (Ø M6 x 70 à M24 x 300 mm) à choisir en fonction de l'épaisseur et du poids des éléments à fixer.

Une fixation avec ou sans tamis

Le scellement chimique implique un perçage au préalable. Il est indispensable de bien le dépoussiérer ensuite, à l'aide d'une soufflette à main par exemple. Dans un matériau creux, on loge un tamis dans le trou avant l'injection. Sa taille détermine le diamètre et la profondeur de perçage. Dans un matériau plein, on injecte directement la résine dans un trou de deux millimètres plus gros que la tige filetée.

La cartouche contient la résine de scellement et son durcisseur. Les deux composants se mélangent automatiquement au moment de l’injection, en passant par la canule. © Scell-it

1. Percez le support d'un millimètre plus profond que la longueur du tamis ou que la partie de tige filetée à sceller.

2. Coupez l'embout de la canule. Vissez-la sur la cartouche, puis placez cette dernière dans un pistolet extrudeur.

3. Injectez le mélange du fond du trou vers l'extérieur. Ressortez l'embout centimètre par centimètre, sans vous précipiter. Dans un corps creux, la résine va passer en expansion à travers les mailles du tamis.

4. Dès que le trou est rempli, introduisez la tige en exerçant une légère rotation pour aider à l'enfoncer et bien l'enrober. Veillez à la positionner bien perpendiculairement à la paroi.

5. Attendez le durcissement complet (voir le mode d'emploi) avant de procéder à la fixation, avec écrou et rondelle intercalée.

À retenir

Une fois scellée, la tige filetée doit dépasser suffisamment du mur pour permettre la fixation. La longueur supplémentaire de filetage à prévoir doit correspondre aux épaisseurs cumulées de l'élément à suspendre, de la rondelle et de l'écrou, plus 5 à 10 millimètres de marge.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi