Classé aux monuments historiques, ce château, sis sur la commune de Cheverny, en Sologne (Loir-et-Cher), est un modèle d’architecture classique que l’on doit à Jacques Bougier, très inspiré par le précurseur François Mansart qui a renouvelé le style des demeures aristocratiques. La construction a débuté en 1624, sous le règne de Louis XIII, pour la famille Hurault qui en est toujours propriétaire depuis six siècles. Son style frappe par son homogénéité et sa blancheur, en raison de l’utilisation pour sa construction de la « pierre de Bourré ». Le corps principal est encadré par deux pavillons, l’ensemble étant surmonté de hauts toits. L’état de conservation du château extérieur et intérieur — avec ses nombreuses pièces richement meublées de mobilier d’époque de tapisseries murales, de peintures — en fait l’un des châteaux les plus fréquentés.Outre son style Grand siècle, la silhouette de ce château est familière à plus d’un titre car ce bâtiment a inspiré le dessinateur belge, Hergé, pour planter le décor des aventures de Tintin et son célèbre château de Moulinsart apparu pour la 1re fois dans Le secret de la licorne. Le parc de 100 hectares, avec son allée principale longue de 6 km et ses pièces d’eau, est un modèle de jardin à la française. Il abrite une orangerie et un chenil car, dans son enceinte, sont encore organisées des chasses à courre. Le baptême des chiots de la meute a lieu une fois par an au mois de mai et les visiteurs sont invités à leur donner un nom ; jusqu’à 2020, la lettre à l’honneur sera le « P » !Château de Cheverny. © Benh Lieu Song, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

Maison

À la découverte des Châteaux de la Loire

PhotoClassé sous :Maison , châteaux de la loire , Châteaux

Les châteaux de la Loire s'étirent sur 280 km, de Sully-sur-Loire (près d'Orléans) à Chalonnes-sur-Loire (près d'Angers), dans une région habitée depuis la nuit des temps : le Val de Loire aujourd'hui classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Un Val de Loire dont les frontières s'ajustent au gré des anciennes provinces (Anjou, Touraine, Orléanais, Maine, Berry), jusqu'à mordre sur les Pays de la Loire. Ainsi, sur cette portion du long fleuve de France, ils seraient près de 300 châteaux à ponctuer les rives de la Loire : une dizaine de châteaux royaux, une vingtaine de châteaux nobiliaires de première importance historique ou architecturale ; et tous les autres châteaux nobiliaires.

C'est en Val de Loire que le pouvoir royal se tint du XVe au XVIe siècle. Les têtes couronnées s'y plaisaient, de Charles VI, Charles VII, Louis XI, Charles VIII, Louis XII, François 1er, Henri II, aux illustres femmes, Anne de Bretagne, Catherine de Médicis, Diane de Poitiers. Durant la guerre de Cent Ans, la Loire fut la ligne défensive naturelle entre les royaumes de France et d'Angleterre (globalement tout l'ouest de la France, du nord au sud) et le théâtre de rivalités opposant les dynasties des Plantagenêt et des Valois. 

Pour une grande part, ces châteaux ont été bâtis au Moyen Âge, sur d'anciennes forteresses ou places fortes, en position dominante sur un éperon rocheux. Fortement remaniés au fil des événements historiques, ils marient plusieurs styles et leur allure actuelle s'est à peu près figée au retour de la campagne d'Italie conduite par le roi François 1er. Un roi, mécène, désireux de réunir une cour d'artistes et d'intellectuels savants. La Renaissance qui s'est installée en Italie depuis un siècle, va impulser ici en Val de Loire, une nouvelle esthétique à l'unisson des grandes découvertes. Le style Renaissance amorcera le style classique, à la « François Mansard ».

Les châteaux de la Loire sont des livres d'histoire à lire au travers de leur architecture, ils signent la fin de l'époque médiévale et amorcent l'époque moderne. Les mœurs s'adoucissent, les jardins clos du Moyen Âge s'ouvrent largement, se parent de volières, d'orangeries et de folies, la cour se féminise. Et François 1er aura cette belle phrase : « Une cour sans femme est un jardin sans fleurs ».

Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !