Cuir végétal aussi résistant que le cuir animal, le Piñatex est un matériau éco-responsable qui est issu de la transformation des déchets agricoles générés par la production d'ananas. Disponible dans de nombreuses teintes, le Piñatex se retrouve dans la fabrication de sacs, de chaussures… estampillées « Végan ». © ananas-anam.com
Maison

Piñatex : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Maison , matériau , textile

Fibre textile issue de la transformation de la feuille d’ananas, le Piñatex est une alternative durable au cuir animal. Souple et résistant, ce matériau est utilisé pour fabriquer sac, chaussures et vêtements végan. Innovant et propre, le Piñatex est issu des déchets de l'agriculture de l'ananas. Habituellement brûlées, jetées ou simplement laissées sur place pour pourrir, les longues feuilles fibreuses de l'ananas sont grattées afin d'en extraire les fibres. Elles sont ensuite lavées, séchées au soleil puis pressées mécaniquement. Filées de façon à obtenir une maille non tissée, elles donnent naissance à une matière douce et feutrée de couleur blanche.

Un feutre végétal aussi résistant que le cuir animal

Toutefois, pour que ce matériau végétal possède des caractéristiques semblables au cuir animal, il est teinté dans la masse et enduit à l'aide d'une peinture spécifique. Ressemblant à de la laque, cette dernière incorpore dans sa composition un très faible taux de résines issues de la pétrochimie (5 %). À noter que des études sur l'utilisation de couleurs 100 % naturelles sont en cours afin de rendre le Piñatex totalement biodégradable. Pour aller plus loin, les déchets issus de cette transformation sont utilisés comme engrais ou en biogaz.

Sous-produits de la culture de l'ananas, les feuilles sont ramassées, puis grattées pour en extraire leurs fibres. Ce sont ces dernières qui, après de nombreuses manipulations, donneront naissance au Piñatex. Une alternative durable au cuir animal. © ananas-anam.com

Une matière première abondante

Matériau écologique, léger, respirant et imperméable, le Piñatex est aujourd'hui utilisé par près de 3.000 fabricants répartis dans 80 pays. Une demande qui peut augmenter tant la matière première est disponible à profusion. La récolte d'ananas générant près de 27 millions de tonnes de déchets, alors que 480 feuilles, soit la valeur de 16 ananas, suffisent pour fabriquer 1 m2 de ce cuir végétal.

Matériau recyclable, le Piñatex intègre un cycle de vie vertueux. Les fibres extraites sont purifiées puis transformées en un tissu aux mailles non tissées. Teinté, le produit fini conditionné est utilisé pour fabriquer meubles, chaussures… En fin de vie, les fibres sont broyées et réutilisées comme engrais pour la culture des ananas. © ananas-anam.com

Le Piñatex pour préserver les Hommes et la Planète

Inventé par Carmen Hijosa, le Piñatex a vu le jour dans les années 2000 après dix ans de recherches. Conseillère en accessoire de mode en cuir, c'est lors d'un voyage aux Philippines dans les années 90 qu'elle a décidé d'abandonner définitivement l'utilisation de cuir. En cause, les déplorables conditions de travail exercées dans les tanneries asiatiques et l'incroyable pollution des sols et de l'eau que cette industrie engendre.

Un matériau inspiré par la tradition

Pour créer le Piñatex, Carmen Hijosa s'est inspirée de la tunique traditionnelle des Philippines. La « barong tagalog » historiquement tissée à la main avec des fibres de feuilles d'ananas et dont la texture des tissus ressemble à de la soie.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les étonnantes propriétés de la toile d’araignée  Découvrez les étonnantes propriétés de la soie produite par les araignées en vidéo ! 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !