Une chaudière à ventouse ne ressemble en rien aux autres types de chaudières comme celles au gaz naturel, au fioul, à bois ou encore à granulés de bois. Mais alors, de quoi s’agit-il ?

Cela vous intéressera aussi

Alors qu'il devient opportun de réaliser des économies d'énergieénergie, ces dernières ne peuvent être réelles sans, parfois, la réalisation de travaux ou l'installation d'un nouveau dispositif de chauffage dans le logement. Par exemple, la mise en place d'une chaudière à très hautes performances énergétiquestrès hautes performances énergétiques, chaudière faisant partie des plus économiques, peut être couplée à une chaudière à ventouse. Découvrez-en davantage sur ce dispositif !

Pourquoi parle-t-on de chaudière à ventouse ?

Une chaudière à ventouse ne désigne pas un modèle de chaudière à proprement parler à l'instar d'une chaudière à gaz ou à boisbois. Le terme "ventouse" fait référence à l'appel d'airair généré par le ventilateur mécanique qui rejette les fumées de combustioncombustion vers l'extérieur du logement.

Le conduit de la chaudière à ventouse est constitué d'un système d'alimentation d'air frais et d'évacuation à ventouse. Ce conduit est donc à "double voie". Le premier a pour rôle de récupérer l'air extérieur via une aspiration, et le second évacue les fumées issues de la combustion.

Outre le terme "chaudière à ventouse", on parle aussi de "chaudière à flux forcés".

Quels sont les principaux avantages de la chaudière à ventouse ?

Un des facteurs pouvant motiver l'installation d'une chaudière à ventouse est qu'elle demeure compatible avec la majorité des modèles de chaudières et l'est également avec un chauffage collectif. Ce dispositif peut être mis en place dans n'importe quelle pièce du logement (à condition que le mur donne vers l'extérieur) car la chaudière à ventouse récupère l'air à l'endroit où elle est installée.

De plus, il s'agit d'un système bien étanche et sécurisé qui évite les émissionsémissions de monoxyde de carbone à l'intérieur du logement.

Le dispositif à ventouse engendre peu de contraintes d'entretien contrairement à une cheminée qui nécessite d'être ramonée. En prime, il permet de réduire la consommation énergétiqueconsommation énergétique de 4 à 5%.