Après les panneaux solaires, les tuiles solaires

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le recyclage des panneaux solaires est-il possible ?  Depuis 2012, une directive européenne contraint les fabricants de panneaux photovoltaïques à la collecte et au recyclage. Mais le recyclage de tels panneaux est-il pour autant techniquement possible ? Marion Perrin, docteur en électrochimie, nous explique, en vidéo, que l’opération ne pose plus aujourd’hui aucune difficulté. 

Plutôt que des panneaux solaires, une entreprise récemment lancée, Actinhome, propose d'utiliser des tuiles solaires : elles prennent la forme de tuiles classiques pour tous types de toits, mais sont recouvertes par une cellule photovoltaïque en silicium. « Je lance en France de nouvelles tuiles solaires sur la base d'une tuile céramique classique de Nelskamp », explique Hugo Beauchène, fondateur d'Actinhome et futur étudiant à l'école Epitech. Ces céramiques, fabriquées par l'entreprise de tuileries reconnue principalement en Allemagne, Nelskamp, permettent une intégration des cellules directement sur les tuiles, avec dix tuiles solaires par mètre carré.

Actuellement, Actinhome propose deux modèles de tuiles solaires : des noires avec une puissance de 10 watts par tuile, et des rouges avec 8 watts par tuile. Car c'est aussi par leur aspect esthétique que les tuiles solaires se placent en bonnes candidates. Moins visibles que des grands panneaux solaires, elles permettent, d'après l'entreprise, autant de puissance tout en étant discrètes. « Nous avons créé ce projet ActinHome dans le but de rendre accessible aux Français un moyen rentable, esthétique et qui est bénéfique pour notre Planète », écrit H. Beauchène.

Les tuiles solaires d'Actinhome ressemblent à s'y méprendre à des tuiles standards. © Actinhome