L’impact de la crise de l’énergie sur les factures est au cœur de la nouvelle campagne de co-innovation EDF Pulse & You. © Simons Abrams, Unsplash
Maison

Télétravail : saurez-vous trouver les 7 erreurs à éviter pour réduire sa facture d'électricité ?

ActualitéClassé sous :Consommation d'énergie , Environnement , télétravail

Limiter l’impact de la crise de l’énergie sur les factures : c'est le sujet de la nouvelle campagne de co-innovation EDF Pulse & You. À cette occasion, Futura s’est amusé à rappeler les bonnes pratiques en matière de télétravail en y glissant volontairement 7 erreurs. Saurez-vous les repérer ? Si vous avez aussi des bonnes pratiques pour réduire votre consommation d’énergie en télétravail, partagez-les nous !

La pratique du télétravail s’est généralisée et intensifiée depuis la crise sanitaire. Une bonne nouvelle pour certains à condition d’être bien entouré par son management et de créer tout l’environnement propice à un travail à domicile serein. Concilier efficacité, développement durable et bien-être personnel, c'est possible !

L’environnement de travail

Il est avant tout recommandé d’aménager un espace dédié au télétravail à votre domicile. Idéalement, dans une pièce isolée. Mais comme tout le monde n’habite pas dans un manoir, il faut au moins que votre espace soit lumineux, avec une température de 21 °C et dans lequel vous pourrez y laisser toutes vos affaires de travail. Un environnement sonore pas trop bruyant est également important pour que vous puissiez vous concentrer, passer tranquillement des coups de fil et que vous ne soyez pas en permanence dérangé par le lave-linge ou les colocataires.

  • Erreur n° 1 : Saviez-vous qu'une température de 19 °C dans les pièces de vie suffisait amplement ? Cette température revient même à 17 °C dans les chambres ! En effet, au moment du coucher, cela favorise l'endormissement puisque notre cerveau fait baisser automatiquement notre température corporelle. Une chambre fraîche apportera donc un confort thermique qui fera venir le sommeil plus rapidement ! Au final, si vous baissez la température de votre logement de 1 °C, vous réalisez une baisse de consommation de 7 %. Pour votre budget tout comme pour la Planète, ces économies d’énergie sont loin d’être négligeables. Et pour les plus frileux, il est toujours possible d'adopter un pull épais et une paire de chaussettes supplémentaire. 

Et vous, avez-vous d'autres idées pour réduire votre consommation d’énergie ? Partagez-les sur EDF Pulse & You et tentez de remporter des cadeaux, comme un thermostat netatmo, un set de douche hydrao pour économiser l'eau ou une liseuse kindle pour les économies de papier. 

Le rythme de travail

Il est important de conserver un rythme de travail comme celui que vous auriez au bureau, parce que les motifs de diversion sont nombreux. Se lever à la même heure, s’habiller, ne pas petit-déjeuner devant l’écran… autant de bons conseils pour rythmer sa journée et surtout réussir à séparer un maximum vie personnelle et professionnelle pour ne pas risquer le surmenage ! Il est notamment conseillé de prendre le temps de déjeuner et d’organiser des pauses régulières si possible à heure fixe, 15 minutes toutes les deux heures comme le recommande l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS).

Si vous suivez ces pauses, n’oubliez pas d’éteindre votre écran ou de mettre votre ordinateur portable en veille, voire de l'éteindre complètement lorsque vous avez terminé de travailler.  Non seulement cela permettra de réduire sa consommation d'énergie lorsque vous ne l'utilisez pas mais votre ordinateur redémarrera plus rapidement ! 

En télétravail, il faut savoir conserver un rythme de travail. © Sigmund, Unsplash

Les bons outils

Évidemment, un ordinateur avec un écran suffisamment grand pour ne pas fatiguer votre vue, une webcam et un casque audio pour les visioconférences font partie du matériel de survie en cas de télétravail. Côté smartphone, il vaut mieux opter pour un modèle assez récent, moins de trois ans si possible pour être en capacité de pouvoir accueillir toutes les applications nécessaires au bon déroulement de votre mission. Une bonne liaison Internet est aussi indispensable avec une box connectée en permanence. Après, à vous de choisir de passer en Wi-Fi ou en filaire pour l’ordinateur et plutôt utiliser la 4G (ou 5G pour les early-adopters…) pour les usages mobiles.

  • Erreur n° 2 : Saviez-vous que la consommation totale d’une box équivaut à celle d’un réfrigérateur ? Il est donc recommandé, lorsque vous le pouvez (par exemple, lorsque vous partez en vacances) de la couper. De manière générale, il est préférable de débrancher tous les appareils électriques que vous n'utilisez pas. Est-ce un réflexe que vous avez déjà adopté ? 
     
  • Erreur n° 3 : La durée de vie moyenne d’un smartphone en France se situe entre 23 et 37 mois. Pourtant, le fait de passer de 2 à 4 ans d’usage pourrait améliorer de 50 % son bilan environnemental. Bien que l'essentiel de la consommation d'énergie d'un smartphone soit lié à sa fabrication (136 kWh en moyenne pour être produit), que pensez-vous de l'idée de ralentir le renouvellement de ses équipements téléphoniques ? Pour réduire la consommation d’énergie de vos smartphones, il est aussi possible d'adopter des gestes simples : activer le mode économie d'énergie, le "dark mode" ou "mode sombre" si votre smartphone est équipé pour cette fonctionnalité, ou encore adapter la luminosité de l’écran automatiquement en fonction de vos conditions d’éclairage. 
     
  • Erreur n° 4 : Saviez-vous qu'il était recommandé d'utiliser une connexion en Wi-Fi plutôt que la 4G sur les téléphones portables ? Selon l’Ademe, cette connexion sollicite moins le réseau. Une idée à laquelle on ne pense pas forcément et qui peut s'appliquer à notre quotidien. Et vous, avez-vous d'autres astuces pour réduire l'impact énergétique au quotidien ? Partagez-les nous ! 

Les bonnes pratiques numériques

Tout est donc prêt pour que vous puissiez exercer votre métier dans les meilleures conditions. D’autant qu’avec les évolutions technologiques, les réunions peuvent se dérouler à distance en toute tranquillité, en visio de préférence pour pouvoir voir ses collègues ! En plus des messageries instantanées, des outils de travail collaboratif qui permettent de travailler à distance sur les mêmes fichiers, le mail reste l’outil parfait pour échanger en toute tranquillité avec tous ses interlocuteurs, même ceux qui ne sont pas directement concernés, mais cela permet de laisser une trace en cas de problème. Pour le reste, un bon moteur de recherche et à vous d’accéder à tous les sites utiles à votre métier !

  • Erreur n° 5 : Il est préférable de limiter autant que possible le flux vidéo, qui consomme 1.000 fois plus de bande passante, donc d’énergie, que le flux audio. Une pratique qui n'est pas sans conséquence sur la facture d'électricité. Sachez qu'il est aussi possible de baisser la résolution des vidéos que vous consommez ! La plupart de nos appareils ne nécessitent pas de regarder des contenus en qualité si importante. Si vous visionnez un film sur votre ordinateur, vous pouvez réduire la résolution à 720p, ou à 480p si c'est sur votre smartphone.
     
  • Erreur n° 6 : L’énergie nécessaire à l’envoi d’un mail correspond à celle pour une heure d’ampoule ! Le saviez-vous ? Chaque Français stocke 10.000 à 50.000 d’e-mails inutilement. Toutes ces données sont stockées dans des datacenters, qui consomment annuellement 200 TWh par an et produisent 0,3 % des gaz à effet de serre, selon un article publié dans Nature. Ainsi, il existe des solutions concrètes et simples à adopter : préférez le téléphone (éventuellement le SMS) à l'e-mail ; désabonnez-vous de toutes les newsletters et abonnements inutiles ; triez régulièrement votre boîte mail !
     
  • Erreur n° 7 : Les émissions de gaz à effet de serre sont divisées par quatre en allant directement à l’adresse du site, plutôt que de passer par une requête sur un moteur de recherche. N’hésitez donc pas à consulter l’historique, créer des favoris, ou taper l’URL exacte. Vous pouvez aussi fermer les onglets inutilisés (dont l’actualisation automatique consomme des données) et supprimer régulièrement les cookies. 
Alors, avez-vous réussi à trouver toutes les erreurs du premier coup ? 

Si vous avez des idées pour limiter la crise énergétique à votre domicile, n'hésitez pas à les partager avec la communauté des Pulseurs avant le 31 mai sur EDF Pulse & You. Les dotations à remporter vous aideront justement à réduire vos consommations d'énergie !

Sujet réalisé en partenariat avec les équipes d’EDF.

  • Une nouvelle campagne de co-idéation est en ligne sur la plateforme EDF Pulse & You.
  • Elle vous invite à partager vos solutions pour faire face à la crise de l’énergie.
  • N’attendez pas, vous n’avez que jusqu’au 31 mai pour participer ! 
  • À la clé pour les Pulseurs les plus actifs, des cadeaux justement destinés à vous aider à limiter vos consommations.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !