Antoine aux Grenadines, regardant une cabosse sur un chocolatier. © Antoine, tous droits réservés, reproduction interdite

Planète

Chronique : Avec Antoine, découvrez les Grenadines, Sainte-Lucie, Saint-Vincent...

ActualitéClassé sous :Voyage , Antoine , antilles

-

Au sud des Antilles, dans la mer des Caraïbes, Antoine nous fait visiter les Grenadines, un chapelet d'îles superbes qu'il connaît depuis longtemps. Ce grand voyageur révèle des lieux moins connus, comme le récif du bout du monde, ou le — vrai — décor de la saga des Pirates des Caraïbes.

La plupart des îles de l'archipel des Grenadines dépendent de la grande île de Saint-Vincent, plus au nord. Union Island, le centre névralgique du sud des Grenadines de Saint-Vincent, est à mon goût une des plus agréables de l'archipel. Elle est entourée d'un grand lagon, et les voiliers en escale y trouvent un bon abri, rafraîchi par l'alizé, dans le port de Clifton. Mon copain Jean-Marc, fondateur du Bougainvilla, pourra si vous le désirez aller vous chercher dans son petit avion là où vous vous trouverez dans les Antilles. Un autre Français installé à Union, Jérémie Tronet, y a créé un centre de kite et de surf. Il faut dire que le lagon d'Union, abrité des vagues mais très venté, est un lieu parfait pour ce sport acrobatique !

Des excursions nautiques vous conduiront vers les îles environnantes : la superbe Mayereau, où ma baie préférée est celle de Salt Whistle Bay. Chaque année, la Mayereau Regatta anime considérablement la plage voisine de Saline.

Le cœur des Grenadines

Le cœur des Grenadines, c'est le minuscule archipel des Tobago Cays, enclos dans un magnifique lagon cerné d'une barrière de corail. Au bord de l'un des îlots qui s'y dressent, un parc sous-marin vous donnera l'occasion de nager avec les tortues marines.

Dans les Tobago Cays, un îlot solitaire, World's End Reef. © Antoine, tous droits réservés, reproduction interdite

Bien sûr, l'endroit reçoit plus de visiteurs que lors de ma première visite, il y a près de 40 ans, mais si c'est la solitude que vous cherchez, je vous recommande, à quelques milles au vent du récif des Tobago Cays, un îlot solitaire entouré d'un petit lagon. Son nom : World's end Reef, c'est-à-dire « récif du bout du monde ».

Si l'île de Cannouan a connu un développement très rapide, celle de Moustique, plus au nord, est le refuge de nombreuses célébrités, qui y ont fait construire de somptueuses demeures dans les collines. Une petite église a vu le mariage de Pierce Brosnan, et la petite école locale a été financée par Mick Jagger. Vous pouvez loger au célèbre Cotton House, ou côtoyer les célébrités au Basil's Bar. Au nord de l'île, on ne voit plus trace de l'épave de l'immense paquebot français Antilles, qui s'y échoua en 1971, à la suite d'une erreur de navigation inexplicable.

Cocoteraie sur l'île de Bequia. © Antoine, tous droits réservés, reproduction interdite

Le groupe nord des Grenadines a un riche passé baleinier. Les installations de pêche jadis situées dans l'îlot de Petit Nevis ont été récemment transférées dans l'ile voisine de Bequia, une des plus animées de l'archipel. Elle offre un des meilleurs mouillages de l'archipel, Admiralty Bay : de grands navigateurs, comme Sir Francis Drake, y ont jeté l'ancre.

À Saint-Vincent, sur le traces des pirates des Caraïbes

La quasitotalité des Grenadines dépendent de la grande île de Saint-Vincent. Si le Lagon Bleu et l'île Young ont du charme, la capitale, Kingstown, ne présente pas beaucoup d'attraits pour les voiliers de passage. Ils préfèrent longer la côte sous le vent, à la recherche parfois d'un abri pour une nuit ; quelques baies abritent des plages de sable brun, car l'île est volcanique, et de petits villages tranquilles.

Les canons des films de la saga Pirate des Caraïbes, sur la baie de Wallilabou. © Antoine, tous droits réservés, reproduction interdite.

Dans la baie de Wallilabou, nous avons débarqué pour aller visiter un étrange établissement que nous avions remarqué sur le rivage ; une silhouette de pirate nous a accueillis sur le ponton, et nous avons découvert que la plupart des bâtiments étaient construits... en carton-pâte ! Il s'agit du set, c'est-à-dire le décor, du tournage de plusieurs scènes des films de la saga Pirates des Caraïbes. On retrouve même sur les murs les programmes de tournage de Jack Sparrow (Johnny Depp) et des pirates du Black Pearl.

Sainte-Lucie : à l’ombre des deux pitons

La plus proche au sud de la Martinique, l'île de Sainte-Lucie, est caractérisée par ses deux pics jumeaux, dont la silhouette figure sur le drapeau national. Riche de phénomènes volcaniques et de sources chaudes près du village de Soufrière, Sainte-Lucie possède un lieu historique : la petite baie, très abritée de Marigot Bay, où la flotte de l'amiral Rodney s'était dissimulée derrière une ligne de cocotiers pour fondre par surprise sur la flotte française et la terrasser. Aujourd'hui, là où jadis quelques bateaux s'abritaient simplement dans la mangrove, ont été construits des hôtels et des restaurants. Et le point de vue sur Marigot Bay est devenu un but d'excursion pour les touristes qui débarquent en grand nombre de paquebots, dans le port voisin de Castries.

Marigot Bay, sur l'île de Sainte-Lucie, tout près de la Martinique. © Antoine, tous droits réservés, reproduction interdite

L'intérieur de l'île, lui, reste très verdoyant, avec de grandes bananeraies. À l'entrée de la ville de Castries, de grandes peintures murales font revivre le passé de l'île : Indiens Arawaks et Caraïbes, et les galions.

Le marché est le lieu le plus animé. On y trouve des épices de toutes sortes, des fruits tropicaux et des légumes peu connus. L'église de l'Immaculée Conception est plus spectaculaire vue de l'intérieur que de l'extérieur.

Coucher de soleil sur Rodney Bay. © Antoine, tous droits réservés, reproduction interdite

Enfin, à l'extrémité nord de l'île, la vaste Rodney Bay est devenue un haut lieu touristique. La plage y résonne tout le jour de musiques tonitruantes. Et une immense marina, bien abritée mais un peu endormie, y a été créée. Plus chaleureux, le village des pêcheurs tout proche prend des couleurs remarquables au coucher du soleil.