À l'intérieur d'Antélope lower canyon, des couleurs à couper le souffle... © Antoine - Tous droits réservés

Planète

Chronique : découvrez la beauté des parcs américains avec Antoine

ActualitéClassé sous :Voyage , Antoine

-

Les États-Unis comptent 59 parcs dont certains sont connus du monde entier. Cette chronique nous fera découvrir les Arches (plus de 2.000 arches sur ce site), Bryce Canyon (à voir les sublimes cheminées de fée formées par l'érosion), Antelope canyon et bien d'autres. Le célèbre parc de Yellowstone fera l'objet d'une chronique spéciale.

Si les États-Unis sont riches en parc naturels, les plus spectaculaires sont sans conteste ceux de l'ouest du pays : Yosemite et Yellowstone sont connues du monde entier, mais je vous invite à parcourir aujourd'hui les extraordinaires sites de l'Utah et de l'Arizona, où les intempéries ont sculpté d'inimaginables merveilles naturelles. Découvrez avec moi Bryce Canyon, le lac Powell, Antelope, The Wave, le Grand canyon, Monument Valley, Canyonland et Arches.

Bryce Canyon qui s'étend le long du plateau de Paunsaugunt

À quelques heures de route au nord-est des édifices démesurés de Las Vegas, la nature a édifié des millions de cheminées de fées, connues en anglais sous le nom de hoodoos. C'est l'extraordinaire Bryce Canyon, où l'érosion des cycles répétés du gel et du dégel a façonné des roches aux formes spectaculaires.

Gros plan sur les hoodoos du Queen's Garden. © Antoine - Tous droits réservés

Bryce Canyon n'est pas à proprement parler un canyon, c'est-à-dire une gorge creusée par une rivière, mais un vaste amphithéâtre formé dans le plateau de roches rouges propres à l'immense région connue sous le nom de « Grand escalier » qui commence au niveau du fond du Grand Canyon du Colorado et s'élève jusqu'à ce plateau. C'est un charpentier nommé Ebenezer Bryce qui a laissé son nom à cette merveille naturelle, visitée aujourd'hui chaque année par un million de personnes.

Le lac Powell et Antelope Canyon

À partir de 1956, la construction du très contesté Glen Cayon Dam, barrage destiné à la production d'hydroélectricité et à la régulation du flot du fleuve Colorado, donna naissance à un immense lac, noyant le Glen Canyon et ses merveilles naturelles, ainsi que de nombreux vestiges amérindiens.

Aujourd'hui, le lac Powell ainsi formé est un vaste terrain de croisières pour les bateaux de plaisance, dans un dédale de canyons submergés. Combien de merveilles ont disparu dans le processus, peu le savent mais des sites absolument inoubliables ont été préservés, comme, près de la ville de Page, les deux gorges connues sous le nom d'Antelope Canyon, des slot canyons, c'est-à-dire des canyons en fente.

Vue aérienne du lac Powell. © Antoine - Tous droits réservés

La visite du Upper Antelope Canyon, le plus célèbre des deux, se fait aux alentours de midi, et durant les mois d'été, les seuls moments où le soleil est assez haut pour que ses rayons pénètrent jusqu'au fond du canyon, révélant des couleurs absolument irréelles. Ces formes étonnantes ont été créées par l'érosion de ce grès, connu sous le nom de Navajo sandstone, du nom de la tribu indienne qui habite cette région de l'Arizona.

La visite de ces canyons ne peut se faire qu'avec un guide de la tribu des Navajos, pour laquelle ces visites constituent une ressource importante. Ce sont des flash floods, ou inondations instantanées, qui sculptent des vagues de roche.

Le second canyon, Lower Antelope, est plus difficile d'accès, et une inondation soudaine en 1996 causa la mort de 11 personnes dont 7 Français.

The Wave fait partie du Paria Canyon-Vermilion Cliffs Wilderness

Plus spectaculaire encore qu'Antelope Canyon mais très difficile d'accès, une autre merveille de notre planète s'étend sur une petite surface, à quelques dizaines de miles de la ville de Page. Aucun balisage n'indique le chemin des Coyote buttes (les buttes du coyote) et il faut près de deux heures de marche pour les atteindre. On estime que certaines des traces d'érosion relevées dans la région des Coyote Buttes sont celles de dinosaures, qui ont déformé les sables avant qu'ils ne soient convertis en roches de grès.

Au cœur de la vague (The Wave). © Antoine - Tous droits réservés

C'est au centre de la partie connue sous le nom de The Wave, « la Vague », que les formes et les couleurs sont vraiment uniques. D'abord érodé par les crues soudaines, le grès navajo ne l'est plus que par les vents, dont les directions définissent les lignes harmonieuses des deux étroits bassins, quelques dizaines de mètres à peine qui constituent le cœur de la Vague.

Le Grand canyon du Colorado

Le Grand canyon, souvent considéré comme une des sept merveilles naturelles du monde, mesure 450 km de long, jusqu'à 30 km de large, et peut atteindre une profondeur de près de 1.800 m. Il témoigne de deux milliards d'années d'histoire géologique de notre planète. Le grand Canyon proprement dit a été creusé par le fleuve tout au long de 17 millions d'années.

Vue du Grand canyon Lodge. © Antoine - Tous droits réservés

Le Grand canyon a toujours été un lieu de pèlerinage sacré pour les Indiens Pueblo, Hopi ou Yapavai qui connaissaient son cours et ses nombreuses grottes. Il fut visité pour la première fois dès 1540 par un conquistador espagnol, Francisco Vasquez de Coronado, à la recherche des sept cités de Cibola, que l'on imaginait pavées d'or. Après des voyageurs mormons, ce fut le commandant Powell qui le premier descendit le fleuve. Le président Roosevelt, grand chasseur et amoureux de la nature, en fit une réserve de chasse, puis le Canyon devint un parc national en 1919. Merveille naturelle, le grand canyon est souvent victime d'immenses incendies, déclenchés naturellement par la foudre.

Monument Valley fait partie d'une réserve de Navajos

Monument Valley est un lieu mythique et ont servi de décor à un grand nombre de films, comme ceux de John Ford, qui en tourna huit ici, dont La chevauchée fantastique...

Vue sur les rochers de Monument Valley le long de Valley Drive. © Antoine - Tous droits réservés

Nous sommes ici en territoire Navajo, un vaste parc tribal, l'équivalent indien d'un parc national. Des Indiens Navajos habitent encore au fond de la vallée. Agriculteurs ou bergers, ils vivent aussi de la vente de souvenirs.

Monument Valley, le plus célèbre West Mitten, en plein soleil. © Antoine - Tous droits réservés

Une piste longue de 17 miles permet d'approcher pour les photographier les roches les plus célèbres, comme les Mitaines. Très souvent photographiés également, les Totem Poles. Seuls deux hommes ont escaladé un jour un de ces totems, Clint Eastwood et un autre acteur, pour le tournage de La Sanction. C'est un pionnier, Harry Goulding, qui s'était installé le premier, et qui, pour faire connaître ce site, alla jusqu'à Hollywood demander un rendez-vous à John Ford, qui assura la célébrité de Monument Valley.

Canyonlands et Arches

Les fabuleux parcs d'Arches et de Canyonlands peuvent être découverts au départ de la petite ville, jeune et très animée, de Moab.

La plus longue des arches : Landscape Arch dans le « Jardin du diable » (88 m de long) © Antoine - Tous droits réservés

Dans le parc de Canyonlands, les roches prennent des formes remarquables. La région des Needles est caractérisée par ses roches en forme de champignons. Un des plus beaux paysages du parc est celui de Dead Horse point, d'où l'on découvre les deux cours d'eau, le Colorado et la Green River, qui délimitent une région magnifique connue sous le nom d'Île dans le Ciel, Island in the Sky. On admirera aussi la Mesa Arch, qui encadre un paysage majestueux.

La plus célèbre des arches du parc : la Mesa Arch qui encadre un paysage majestueux. © Antoine - Tous droits réservés

Enfin, le dernier parc que nous visiterons dans l'Utah, celui d'Arches, est beaucoup plus petit, mais c'est un des plus célèbres pour son rocher en équilibre, d'abord, le Balancing Rock, et pour ses sites d'escalade d'une beauté à couper le souffle. Il doit surtout sa notoriété à ses quelque 2.000 arches naturelles. Dans le parc national d'Arches, vous trouverez le Jardin d'Eden, le jardin du Diable, la Parade des Eléphants et la Fournaise Ardente. Les arches portent toutes un nom : Fenêtre du nord et Fenêtre du sud, Sand Dune, Arche brisée, Skyline, Double O. Dans le parc, les sentiers de découverte sont nombreux et conduisent aux sites les plus remarquables, parmi lesquels une des plus longues arches naturelles du monde, Landscape Arch, qui mesure 93 m de long.

Enfin, la plus célèbre arche du parc attire chaque soir des dizaines de visiteurs et de photographes, confortablement installés pour attendre le coucher du soleil, qui teintera de rose et d'orangé la mythique Delicate Arch : elle est si reconnaissable qu'elle figure sur les plaques automobiles de l'État d'Utah.

A découvrir le site d'Antoine : ses merveilleux voyages, dvd, livres...