Tech

La voiture électrique : histoire et avenir

Dossier - La voiture du futur
DossierClassé sous :technologie , voiture , parc automobile

-

Avec un parc automobile de plus de 36 millions de véhicules, la France n'en a pas fini de son histoire d'amour avec la voiture. Que nous réserve la voiture du futur ? Au programme : l'électronique embarquée nous prend le volant, plein pot sur les matériaux légers...

  
DossiersLa voiture du futur
 

La voiture électrique tente de percer le marché de l'automobile propre. Mais les problèmes d'autonomie rendent encore cette voiture peu utilisable. Si la voiture hybride recourt au moteur électrique, les constructeurs doivent maintenant proposer des véhicules entièrement électriques, à la fois fiables et autonomes. Un défi pour la voiture du futur.

Voiture électrique. © PP77LSK, Shutterstock
La voiture électrique, de 1834 à aujourd'hui... et demain. © voitureelectrique.net

Histoire de la voiture électrique

La voiture électrique nous semble une invention de la fin du XXe siècle. Et pourtant, la première voiture électrique a fait son apparition au début du XIXe ! C'est Robert Anderson, homme d'affaires écossais, qui a le premier inventé une voiture électrique en... 1834 ! Mais il faut encore attendre quelques années pour que cette invention se retrouve sur la route.

Un Français s'attèle également à ce concept, et invente la batterie rechargeable au plomb acide. 

La première voiture électrique au monde pourrait être celle de Thomas Parker en 1884, dont on a retrouvé depuis peu (2009) une photographie la représentant.

La première voiture électrique au monde ! © Eastern Daily Press/actualite-voiture.fr

En 1891, c'est au tour de l'Américain William Morrison de construire une vraie voiture électrique. Et dès 1900, le succès donne à la voiture électrique ses lettres de noblesse : près de 40 % des voitures en circulation sont électriques, aux côtés des voitures à essence et à vapeur !

Dans les années 1900-1910, c'est ensuite la course à la performance, avec des tentatives de records de vitesse. Mais très vite, la voiture électrique décline : la faiblesse de l'autonomie, le manque de vitesse et la disponibilité du pétrole vont reléguer l'électrique au placard.

Pourtant, en 1966, l'environnement commence à devenir une préoccupation. Le congrès américain souhaite réduire la pollution de l'air et recommande la construction de véhicules électriques. L'opinion publique américaine approuve cet engagement, notamment à cause de l'augmentation du prix de l'essence après le choc pétrolier de 1973. Mais la voiture électrique ne percera finalement pas.

En 1988, General Motors lance un fond de recherche pour développer une nouvelle voiture électrique : ce sera la EV 1.

Après 1990, la voiture électrique devient le défi des constructeurs. Chaque année a lieu le salon de Los Angeles, qui présente des concept cars dans une optique de perpétuelle évolution de la voiture propre.Sur le marché, c'est la Toyota Prius qui obtient la plus grande visibilité. Il s'agit de la première voiture hybride. Mais la voiture tout électrique ne parvient pas à offrir une utilisation réelle.

En mars 2009, la Blue Car est annoncée. Elle sort en novembre 2010 en location mensuelle.

La Blue Car, voiture électrique. © Bollore

La voiture électrique de nos jours

Aujourd'hui, la voiture tout électrique commence à percer, moyennant une autonomie en évolution permanente. De nombreux modèles sont proposés à la vente. L'implication des villes dans la protection de l'environnement joue également un rôle : les villes développent les réseaux de bus électriques, qui donnent ainsi une bonne visibilité à l'électrique. Certaines sociétés font également rouler leurs véhicules électriques pour donner une image responsable : la voiture électrique devient in

Une quarantaine de modèles sont aujourd'hui proposés par les différentes marques automobiles. De la Blue Car de Citroën à la Volvo C30, en passant par la Zoé de Renault.