Tech

L'acier dans l'industrie automobile

Dossier - La voiture du futur
DossierClassé sous :technologie , voiture , parc automobile

-

Avec un parc automobile de plus de 36 millions de véhicules, la France n'en a pas fini de son histoire d'amour avec la voiture. Que nous réserve la voiture du futur ? Au programme : l'électronique embarquée nous prend le volant, plein pot sur les matériaux légers...

  
DossiersLa voiture du futur
 

Face à tous les nouveaux matériaux, l'acier reste omniprésent dans l'industrie automobile. Carl Blais nous explique pourquoi.

La microcar de chez Ligier, une voiture sans permis. © Ligier Automobiles CC BY-SA 4.0
Caractérisation thermomécanique de matériaux composites. UMR5801 - Laboratoire des composites termostructuraux (LCTS) - Pessac. Machine d'essais de fluage à 2000∞C sous gaz neutre. © MEDARD Laurence - CNRS Photothèque

Futura Sciences : Pourquoi l'acier est-il encore le matériau le plus utilisé par l'industrie automobile ?

Carl Blais : Les coûts. En effet, la disponibilité des aciers par rapport aux matériaux composites est d'environ 500 pour 1. De plus, la connaissance du matériau, le savoir faire qui lui est associé, la confiance des ingénieurs dans son utilisation sont autant de paramètres qui font nettement pencher la balance vers l'utilisation des aciers. Qui plus est, le monde de l'acier n'est pas assis les bras croisés à regarder le marché des matériaux composites lui ravir d'importantes parts de marché.

En effet, les dernières années ont vu apparaître de nouveaux types d'acier tels les aciers microalliés, les aciers TRIP et TWIP qui présentent des propriétés mécaniques nettement améliorées. Ces derniers permettent ainsi de diminuer les poids des structures sans avoir à changer les chaînes de fabrication et de montage. En résumé, les aciers sont peu coûteux, sont facilement disponibles et leurs propriétés de même que leurs méthodes de mise en œuvre sont très bien connues.