Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les jeux vidéo ont-ils un impact sur notre comportement ? On a longtemps entendu dire que la violence dans les jeux vidéo pouvaient impacter négativement les habitudes sociétales, mais en est-on sûr ?

Né en 2009, à une époque où les jeux rivalisaient en sophistication, Minecraft, un titre minimaliste et rétro, en est venu peu à peu à battre tous les records en matière de jeux vidéo.

Quelque 238 millions de copies vendues en avril 2021… Tel est le chiffre rapporté par Microsoft dans un document relatif à la franchise Minecraft. Il en résulte que Minecraft est le jeu vidéo le plus diffusé de tous les temps, très loin devant GTA V et Tetris. Un autre document officiel du même Microsoft et daté d’octobre 2021 fait ressortir les points suivants :

  • Les vidéos sur Minecraft ont été le contenu le plus regardé sur Youtube en 2020 : 201 milliards de vues.
  • Sur le seul mois d’août 2021, Minecraft comptait 140 millions de joueurs actifs.
  • On dénombre 500 millions de joueurs Minecraft enregistrés en Chine.

En 2009, lorsque ce jeu a été créé, peu d’experts du jeu vidéo auraient osé parier que Minecraft ne puisse jamais atteindre de tels chiffres. Alors que des licences comme Assassin’s Creed d’Ubisoft déployaient de vastes univers interactifs et de magnifiques visuels, Minecraft apparaissait comme un jeu minimaliste, d’aspect rétro. Comment pouvait-on prévoir qu’il séduirait autant d’explorateurs et de bâtisseurs ?

Avec 33 millions d’exemplaires vendus sur PC et plus de 238 millions de copies au total, Minecraft est le plus grand succès de l’histoire des jeux vidéo. © minecraft.net
Avec 33 millions d’exemplaires vendus sur PC et plus de 238 millions de copies au total, Minecraft est le plus grand succès de l’histoire des jeux vidéo. © minecraft.net

Minecraft, c'est quoi ? 

Minecraft a vu le jour à Stockholm, en Suède. Son créateur, Markus Persson, habituellement surnommé « Notch », s’est entiché de la programmation dès l’âge de 8 ans. À l’âge adulte, Notch a été embauché par une start-up suédoise, King, qui plus tard va pondre l’un des plus gros hits de tous les temps : Candy Crush Saga. Vers la fin de l’année 2008, il fait ses adieux à King, et six mois plus tard, se lance sur un projet de jeu : Minecraft.

Markus Persson a découvert un jeu minimaliste basé sur des blocs cubiques : Infiniminer. Il se trouve que le code de ce jeu a été piraté et mis en ligne, à la disposition de tous. Notch s’est appuyé sur ce code pour réaliser, en l’espace de six jours, un prototype de Minecraft. Dans ce jeu, figurent des blocs qu’un joueur peut assembler à volonté. Et un mode « établi » autorise la fabrication d’objets.

L’écran d’accueil de Minecraft. © Mojang
L’écran d’accueil de Minecraft. © Mojang

Pour faire connaître Minecraft, Notch a créé une vidéo Youtube : « Entrez dans un monde où votre imagination est la seule limite. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, vous pouvez construire tout ce que vous voulez. C’est le bac à sable dont vous n’osiez rêver ».

Dans la pratique, Minecraft démarre sur une île déserte intégralement formée de cubes. Assez vite, on réalise qu’il est possible de bâtir des objets. Pour ce faire, il faut couper du bois, briser des pierres, assembler le tout. Malgré l’aspect spartiate, on se laisse emporter. Peu à peu, l’île accueille une petite cité avec ses plantes, ses galeries souterraines, ses tours de pierre…

L’action de Minecraft se déroule sur une île, dans laquelle chaque objet est composé d’éléments de forme cubique. © Mojang
L’action de Minecraft se déroule sur une île, dans laquelle chaque objet est composé d’éléments de forme cubique. © Mojang

Minecraft décolle ! 

Une communauté Minecraft se forme de manière spontanée. Chacun semble apprendre des autres et des vidéos commencent à apparaître sur Youtube pour mieux faire découvrir les créations et aventures des pionniers de ce nouveau monde.

« Mon Dieu ! … Je peux faire tout ce que je veux ici ! », s’exclame un joueur. La magie de Youtube fait le reste. De nombreux joueurs se contentent d’enregistrer leurs parties à l’état brut. Un clip va demeurer fameux. En temps réel, un Youtubeur fait visiter sa demeure établie sur Minecraft, version Alpha V. 1.1.0 et soudain, elle prend feu ! Un mode « Survie » est ajouté au jeu, et celui-ci nécessite de bâtir une maison et des armes afin de pouvoir se défendre contre les assauts des monstres nocturnes. L’attrait de Minecraft en est renforcé.

Au début, Persson (Notch) vend une quarantaine de Minecraft par jour. Puis, ce chiffre augmente car le bouche-à-oreille fait son effet. « Peu à peu, c’est devenu démentiel », a raconté Notch.

Progressivement, des élaborations sophistiquées sont présentées sur Youtube : habitat dans un arbre, animal préhistorique… Minecraft donne des ailes aux créatifs. Aucun jeu n’a jusqu’alors été aussi malléable.

Construction d’une maison sur Minecraft. © Mojang
Construction d’une maison sur Minecraft. © Mojang

Minecraft, un Lego social

Chaque fois qu’un joueur achète une copie de Minecraft, Notch reçoit un e-mail. Un matin, il réalise qu’il a engrangé l’équivalent de 6.000 dollars en 24 heures ! Puis, c’est la barre des 20.000 copies qui est franchie. Peu à peu, les ventes s’élèvent à dix mille par jour. Un coup de fil de la société Valve, en août 2010, va amorcer un tournant. Valve figure parmi les sociétés mythiques du jeu vidéo. Au bout du fil, une personne de Valve le félicite pour Minecraft et lui propose un job !

La visite chez Valve a lieu au début septembre 2010. Au pied du mur, Markus Persson décline l’offre. Et de penser : « Je ne tiens pas à travailler pour Valve. Je veux créer un Valve ! »

Le studio Mojang (un mot suédois qui signifie « machin ») est établi en octobre 2010 sur l’une des îles de Stockholm. Il compte alors six personnes. Fin 2010, Minecraft est déjà en train de devenir un phénomène. On recense jusqu’à 20.000 téléchargements par jour. Durant la GDC (Game Developer Conference) à San Francisco, Minecraft reçoit cinq récompenses : prix du Meilleur jeu téléchargeable, prix de l’Innovation, du Meilleur démarrage…

Sur la scène, l’une des légendes du jeu vidéo, Peter Molyneux compare Minecraft à un « Lego social » et témoigne : « Dès la toute première seconde où j’ai vu Minecraft, c’est comme si le monde avait un peu changé pour moi. Immédiatement, je suis allé voir tout le monde pour leur dire : "Il faut que vous regardiez ce jeu !" Certains l’ont regardé et ont haussé les épaules : "Où sont les défis ? Toutes ces choses censées être des conditions sine qua non ?" Minecraft a brisé toutes les règles ».

L’un des attraits de Minecraft réside dans l’exploration de mondes souterrains. © Mojang
L’un des attraits de Minecraft réside dans l’exploration de mondes souterrains. © Mojang

Minecraft vendu à Microsoft

En avril 2011, Mojang célèbre les deux millions d’exemplaires vendus. Un an plus tard, la version Xbox, à peine sortie, se vend à 1 million d’unités en cinq jours. Dès le mois suivant, les premiers jouets Lego basés sur Minecraft sont dans les boutiques. Minecraft rapporte plus de 100 millions de dollars à son auteur en 2012 !

Le phénomène commence à dépasser fortement l’univers du jeu vidéo. En 2013, un collège suédois inclut l’étude de Minecraft dans sa formation afin d’aider les élèves à mieux comprendre la planification d’une ville, les problèmes environnementaux, etc. Et parmi les performances notables vont figurer celles de Simon Kokkendorf et de Thorbjorn Nielsen, de la Danish Geodata Agency, qui créent une réplique du Danemark sur Minecraft !

À partir du mois d’avril 2014, des serveurs sont mis en place par Mojang pour permettre de jouer en réseau à Minecraft. Or, cette évolution réveille une avalanche de plaintes de la part des joueurs. Le 17 juin 2014, Pearson dans un tweet, manifeste son désarroi. « Quelqu’un serait-il intéressé pour acquérir mes parts dans Mojang afin que je puisse passer à autre chose ? Récolter de la haine pour avoir voulu faire ce qui est bien, ce n’est pas mon truc. »

Aussitôt, Persson reçoit un appel de Microsoft lui demandant s'il souhaite bel et bien vendre Mojang. Le 10 septembre, Forbes vend la mèche. Microsoft s’apprêterait à absorber Mojang. Le magazine financier estime que si le deal est confirmé, Persson récolterait 1,4 milliard de dollars, rejoignant ainsi le cercle restreint des milliardaires du jeu vidéo. À cette époque, Minecraft s’est déjà écoulé à 54 millions d’exemplaires. Il est présent sur la plupart des plateformes : ordinateurs, consoles, téléphones mobiles… On évoque 100 millions de téléchargements depuis le Web, ce qui en ferait l’un des plus gros succès de tous les temps.

Le 15 septembre 2014, Microsoft rend publique son intention d’acquérir Mojang pour 2,5 milliards de dollars.

Le reste appartient à l’Histoire. Dès 2016, Minecraft a dépassé les 106 millions d’exemplaires vendus, devenant le record du jeu vidéo. Et il a démontré une longévité peu commune comme en attestent les chiffres cités plus haut.