Tech

Time-lapse : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Informatique , time-lapse , accéléré
Une animation en time-lapse montrant, sous forme d'un fichier de type Gif animé, l'éclosion d'œufs de grenouilles. © Mnolf/ Licence Creative Commons

Un time-lapse est une animation vidéo réalisée par une série de photographies prises à des moments différents pour présenter en un laps de temps court l'évolution de l'objet photographié sur une période longue. On peut l'employer par exemple pour montrer l'ouverture d'une fleur, le mouvement du soleil ou des étoiles dans le ciel, voire la construction d'une maison. Le fichier final prend la forme d'une vidéo ou d'un fichier au format Gif animé.

Un exemple de timelapse sur la construction d'une maison passive. © Futura-Sciences

Le time-lapse en cinématographie

En cinématographie, le procédé conduit à filmer avec une vitesse plus faible, c'est-à-dire avec un nombre d'images par seconde moins important que le débit qui sera utilisé à la projection. Le film visionné paraît donc se dérouler en vitesse accélérée pour le spectateur.

Un time-lapse c'est quoi? 

Time lapse signifie décalage horaire ou décalage de temps en anglais. Un time-lapse est une série de photographies prises à intervalle régulier allant de quelques secondes à plusieurs minutes puis assemblé sous forme de vidéo ou de gif animé. Il permet de visualiser dans un laps de temps court une évolution ou un mouvement étalés sur une longue période avec un effet d'accéléré.
Certaines scènes se prêtent particulièrement bien au time-lapse:

  •    le mouvement des astres la nuit;
    •    le mouvement des nuages;
    •    le mouvement des voitures et des gens en ville;
    •    le passage du temps sur un visage;
    •    l'évolution d'un projet de construction;
    •    une plante poussant, des fruits ou légumes pourrissant. 

De manière générale, la technique, appelée chronophotographie, est intéressante pour observer un phénomène relativement lent en quelques secondes. Si sa première utilisation dans un film date de 1897 (« Carrefour de l'Opéra » de Georges Méliès), elle est devenue populaire avec le film « Koyaanisqatsi » de Godfrey Reggio.

La création de time-lapses est à la portée de tous depuis l'arrivée des appareils photo numériques et des smartphones. 

Comment faire un time-lapse ? 

Le matériel nécessaire

Pour faire un time-lapse il suffit d'un appareil photo ou d'un smartphone avec l'espace de stockage nécessaire, d'un trépied et si besoin d'un logiciel de montage.

Un intervallomètre était auparavant indispensable, mais aujourd'hui la programmation d''un intervalle est une option courante dans les différents appareils de prises de vues. 

La prise de vue

Faire un time-lapse consiste à programmer une série de photographies prises à intervalle régulier. La prise de vue s'effectue ainsi:

  •    commencez par stabiliser l'appareil utilisé sur un support pour éviter tout mouvement;
    •    réglez ensuite l'intervalle de temps choisi et si besoin le nombre d'images souhaité;
    •    fixez la balance des blancs, l'ouverture et la vitesse d'obturation de l'appareil photo;
    •    faites la mise au point en manuel;
    •    lancez l'enregistrement.

Il est aussi possible d'enregistrer une vidéo et de l'accélérer au montage. Mais l'utilisation importante de la batterie lors du tournage limite grandement les possibilités de time-lapse. Certaines caméras professionnelles peuvent aussi créer et exporter un time-lapse en filmant avec un fréquence d'images inférieure au nombre d'images par seconde utilisé en projection (généralement 24 images par seconde au cinéma). 

Le montage

Plusieurs appareils permettent de récupérer directement un time-lapse en vidéo juste après la prise de vues.

Sinon, il suffit d'importer les images prises dans un logiciel de montage vidéo et de régler le projet créé à la fréquence d'images de sortie. On exporte ensuite la vidéo. Si vous avez enregistré une vidéo, accélérez-la dans le logiciel de montage. 

Quelques erreurs à éviter

  • Laisser les réglages de la caméra en mode automatique. Si l'ouverture de l'objectif ou la vitesse d'obturation varie au cours de la prise de vues, un effet de scintillement stroboscopique dû à la variation de luminosité entre chaque image appelée flicker apparaîtra dans la vidéo.
  • Mal choisir l'intervalle de temps. L'intervalle de temps doit être choisi en fonction de la vitesse de mouvement des objets filmés, au risque d'avoir un effet saccadé.
  • Laissez la mise au point en automatique, qui risque de changer entre chaque image prise.
  • Garder l'appareil photo à la main. L'appareil doit être parfaitement stabilisé. Il existe des stabilisateurs motorisés pouvant créer des mouvements fluides.
  • Ne pas prendre assez de photos. Il ne faut pas oublier que la vidéo finale sera lu à 24 ou 25 images par seconde. Si vous souhaitez faire une courte vidéo de 10 secondes, il faudra prendre 240 ou 250 photographies. 

Quelques exemples de time-lapse 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !