Yunsup Lee tenant une puce prototype RISC V, janvier 2013. © Derrick Coetzee, Wikimedia Commons, CC 0
Tech

RISC-V : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Informatique , processeur , microprocesseur

RISC-V est une architecture de jeu d'instructions ou ISA. Une architecture de jeu d'instructions est un modèle abstrait d'une architecture informatique qui définit des éléments tels que le modèle de registre et les instructions du code machine. Les ISA les plus répandus sont x86 et ARM, des systèmes plus anciens comme Sparc et VAX ont fait les grandes heures de l'informatique dans les années 80 et 90 avec les premiers microprocesseurs comme le Z80 et le 6502.

Il faut savoir que les ISA sont des propriétés intellectuelles qui font l'objet d'une licence. Ainsi, un fabricant, comme Apple ou Qualcomm, qui souhaite concevoir un processeur compatible ARM doit obtenir une licence d'ARM Ltd, propriétaire de l'ISA.

RISC-V, une architecture tout droit venue du monde académique

Prononcé « risk-five », RISC-V est un ISA basé sur les principes du RISC (reduced instruction set computer). Contrairement à la plupart des autres conceptions ISA, RISC-V fait figure d'exception et est fourni sous une licence open source dont l'utilisation est gratuite. Le projet a démarré en 2010 à l'Université de Californie, Berkeley, avec des contributeurs bénévoles non affiliés à l'université.

Le logo de la Fondation. © Risc-V International

Afin de donner au projet une stabilité et de le rendre attractif pour les utilisateurs commerciaux, une Fondation RISC-V officielle a été constituée pour posséder, maintenir et publier la définition du RISC-V. Elle a récemment été rebaptisée RISC-V International, dont le siège est en Suisse. D'un point de vue technique, le RISC-V n'intègre pas de fonctionnalités innovantes. Il suit les principes établis du RISC et utilise une architecture de stockage de charge. L'avantage de cette approche est qu'elle ne viole aucun brevet connu.

Comme beaucoup d'autres ISA, la spécification définit différents niveaux de jeux d'instructions. Il s'agit notamment de variantes 32 et 64 bits, ainsi que d'extensions permettant de prendre en charge les instructions à virgule flottante. Cela permet de développer des versions adaptées à une gamme d'applications allant des petits microcontrôleurs embarqués aux ordinateurs personnels de bureau et aux superordinateurs équipés de processeurs vectoriels. RISC-V est pris en charge par un certain nombre de compilateurs de langage, y compris la GNU Compiler Collection (GCC), un compilateur de logiciels libres très populaire, et par le système d'exploitation Linux (32 et 64 bits).

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !