La borne de recharge Terra 360 d’ABB est destinée aux stations-service et aux entreprises. © ABB
Tech

Voici la borne de recharge la plus rapide du monde : 100 km de plus en 3 mn !

ActualitéClassé sous :voiture électrique , batterie , autonomie batterie

Les fournisseurs rivalisent de puissance pour offrir des recharges toujours plus rapides aux véhicules électriques. Le plein est désormais presque aussi rapide qu'avec une voiture essence.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Voiture électrique versus voiture thermique : le point en 5 idées reçues  À partir de 2035, la vente de véhicules diesel ou essence sera interdite dans l’Union européenne. Autonomie, coût, écologie... Les voitures électriques sont-elles vraiment compétitives ? 

Le problème du temps de recharge est l'un des principaux freins à l'adoption de la voiture électrique. Personne n'a vraiment envie d'attendre plusieurs heures sur l'autoroute pour faire le plein. C'est pourquoi les constructeurs et les entreprises de technologie se démènent pour trouver des solutions de recharge rapide. Le groupe suisse ABB a ainsi annoncé le 30 septembre dernier « la borne de recharge la plus rapide du monde », capable de fournir 100 km d'autonomie en moins de trois minutes. D'une puissance de 360 kW (contre 300 kW pour les tous derniers superchargeurs de Tesla par exemple), le Terra 360 permet une recharge complète en 15 minutes ou moins selon le véhicule. Mieux : il peut charger simultanément quatre voitures, ce qui signifie que l'utilisateur n'a pas à patienter lorsque la borne est déjà prise.

La borne Terra 360 fournit 100 km d’autonomie en 3 minutes. © ABB

« La demande d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques, en particulier de bornes de recharge rapides, pratiques et faciles à utiliser, est plus élevée que jamais », se félicite Frank Muehlon, président de la division e-mobilité d'ABB. Le groupe vise non seulement les infrastructures publiques, comme les stations-service ou les parkings de supermarchés, mais aussi les locaux commerciaux, pour ravitailler les flottes de camions et de fourgonnettes. Ce genre de charge rapide ne doit malgré tout pas être utilisée de façon systématique et permanente. Selon EDF, cela peut dans ce cas amputer la durée de vie de la batterie de 10 % par rapport à un mode lent ou standard.

Le Terra 360 sera disponible en Europe d'ici la fin de l'année et dans les régions Amérique et en Asie en 2022.

Pour en savoir plus

Voiture électrique : charger sa batterie en 10 minutes, c’est possible

Article de AFP-Relaxnews publié le 02/11/2019

C'est le Graal des véhicules électriques : la recharge rapide est Le problème fondamental pour l'instant. Mais des chercheurs ont, semble-t-il, trouvé le moyen de contourner la difficulté même s'il reste encore bien des obstacles à lever avant de passer au stade industriel.

Dix minutes de recharge électrique pour 320 kilomètres d'autonomie : c'est la réussite technologique, pour l'instant expérimentale, d'une équipe d'ingénieurs de l'université américaine de Penn State, qui espère qu'un jour elle permettra de résoudre un problème fondamental des véhicules électriques.

Pour arriver à faire avaler autant d'énergie à une batterie en un temps record, les chercheurs ont fait monter la température d'une batterie expérimentale à 60 °C pendant le temps de recharge, puis l'ont fait baisser au niveau ambiant pendant l'utilisation, selon leur étude publiée mercredi dans la revue Joule.

En faisant varier ainsi les températures, les chercheurs ont évité les types d'usures et de dégradations qui se produisent quand une batterie au lithium fonctionne à haute température. La durée de vie de la batterie serait même étendue.

Une équipe d'ingénieurs de l'université américaine de Penn State, espère résoudre un problème fondamental des véhicules électriques. © Michael Flippo, Adobe Stock

Une décennie avant de lever les obstacles ? 

« La clé est de réussir un chauffage rapide, sinon la batterie reste à un niveau de température élevé trop longtemps, ce qui la dégrade fortement », explique le coauteur Chao-Yang Wang. Passer à un niveau industriel prendra sans doute une décennie, estime Rick Sachleben, un chimiste retraité membre de l'American Chemical Society et qui n'a rien à voir avec l'étude publiée jeudi. Il faudra s'assurer que ces techniques de recharge extrêmement rapide sont stables, sûres et ne mènent pas à des explosions, étant donné la température et la quantité phénoménale d'énergie transférée.

« La recharge rapide est un Graal des véhicules électriques, dit le chimiste à l'AFP. C'est l'une des choses indispensables pour concurrencer réellement le moteur à combustion interne». Aujourd'hui, Tesla indique par exemple qu'il faut 30 minutes pour recharger ses voitures partiellement à ses bornes sur la route. Pour faire le plein, les voitures à essence restent imbattables.

---

Découvrez TechPod, le résumé bimensuel de l'actualité de la tech et de la mobilité !

---

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !