Les groupes automobiles BMW, Daimler, Ford et Volkswagen ont décidé d'unir leurs forces pour déployer un réseau de bornes de recharge rapide pour les véhicules électriques en Europe. L'objectif est d'installer 400 stations d'ici 2020.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] NIO EP9 : la supercar électrique la plus rapide du monde Avec une puissance de plus de 1.300 chevaux et une vitesse de pointe de 313 km/h, la NIO EP9 rnull

L'idée qui a germé en 2016 est désormais une réalité : les groupes BMW, Daimler, Ford et Volkswagen annoncent la création d'un consortium européen pour le développement d'un réseau de recharge ultra-rapide des véhicules électriques. L'objectif est de mettre à disposition des Européens quelque 400 stations de recharge à haute puissance d'ici 2020.

Baptisé Ionity, ce consortium, basé à Munich (Allemagne) et dirigé par Michael Hajesch (en provenance de BMW) et Marcus Groll (Porsche), va donc implémenterimplémenter petit à petit un réseau de recharge ultra-rapide, doté de bornes d'une capacité atteignant les 350 kW, à destination des propriétaires de véhicules électriques un peu partout en Europe. Selon ses responsables, 20 premières stations localisées en Allemagne, en Autriche et en Norvège devraient être opérationnelles d'ici la fin 2017.

BMW, Daimler, Ford et Volkswagen veulent favoriser les longs trajets

Ionity souhaite ainsi créer le premier réseau européen de stations de recharge ultra-rapide dans le but de favoriser les longs trajets, les véhicules électriques gagnant significativement en autonomieautonomie et pouvant dorénavant parcourir jusqu'à près de 500 km avec une seule charge. Pour mener à bien son projet, Ionity collabore d'ores et déjà avec les infrastructures existantes, qu'elles soient publiques ou privées, dans chaque pays. Le consortium annonce qu'il est ouvert aux autres constructeurs désireux de participer à l'essor de la voiture électrique en Europe.

Pour rappel, rien qu'en France, il y a actuellement un peu plus de 20.000 points de charge pour véhicules électriques et hybrideshybrides rechargeables accessibles au public, selon l'Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere-France). Ces statistiques ne tiennent pas compte des points de charge à domicile et sur le lieu de travail.