Tech

Viviane Reding : construire l'Europe des nouvelles technologies de demain

ActualitéClassé sous :technologie , Union européenne , fracture numérique

"Je serai commissaire à l'innovation, à l'inclusion et à la créativité", a déclaré Viviane Reding, commissaire désignée à la société de l'information et aux médias lors de son audition devant la commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie et la commission de la culture et de l'éducation au Parlement européen, le 29 septembre dernier.

Viviane Reding Crédits : CORDIS

Expliquant que l'une de ses grandes priorités était de résoudre le problème de la fracture numérique, c'est-à-dire l'inégalité d'accès aux technologies de l'information, Mme Reding a souligné que la réduction du fossé existant en matière de technologies de l'information en Europe permettrait à l'UE d'ouvrir les marchés et de rapprocher les gens.

"L'innovation doit être le moteur du processus de Lisbonne; l'inclusion luttera contre la fracture numérique et renforcera l'identité européenne et sa diversité culturelle grâce au pluralisme des médias, source de liberté d'expression pour la créativité", a déclaré Mme Reding lors de son audition.

La commissaire a déploré le fait que malgré le nombre croissant d'Européens jouissant d'un accès aux connexions rapides, les infrastructures restaient sous-exploitées. "L'internet à large bande est disponible sur 80 pour cent du réseau européen, mais n'est exploité que par sept pour cent des utilisateurs", a-t-elle fait observer.

"Cet écart, a-t-elle déclaré, s'explique par le manque d'intérêt des utilisateurs, qui ne voient pas de raison d'utiliser l'internet à large bande, faute de services qui suscitent son emploi."

Mme Reding a ensuite encouragé les petites et moyennes entreprises (PME) à "s'ouvrir aux nouvelles technologies de l'information et à renforcer la recherche, sans quoi elle courent le risque de décrocher par rapport à d'autres acteurs mondiaux."

Par le biais de cette ouverture accrue aux technologies de l'information, les entreprises européennes pourront conquérir de nouveaux marchés, a déclaré Mme Reding, citant la norme GSM pour les téléphones mobiles comme exemple de la manière dont l'UE a pu stimuler la croissance en favorisant la création de normes technologiques. "Combien de citoyens européens savent que le GSM est l'aboutissement de projets de recherche financés par le budget de l'Union européenne ?", a-t-elle demandé.

Selon Mme Reding, l'Europe doit à présent se tourner vers la téléphonie mobile de troisième génération: "Nous avons des opérateurs 3G forts et il serait dès lors impensable que l'Europe ne profite pas du développement de cette nouvelle norme."

Mme Reding s'est ensuite engagée à lutter contre la fracture sociale, qui est créée lorsque la demande est freinée par des prix élevés ou l'inaccessibilité des outils de technologie de l'information, et a tendance à désavantager certains groupes, tels que les personnes âgées et handicapées.

"Nous pouvons combattre ce phénomène en démystifiant les nouvelles technologies, ce qui sortira ces groupes de leur isolement et leur offrira des services comme le suivi médical à distance. Ce point est fondamental dans une Europe vieillissante", a conclu la commissaire.

Cela vous intéressera aussi