Tech

Vidéoprojecteur miniature : une nouvelle technologie plus légère

ActualitéClassé sous :technologie , OLED , vidéoprojecteur miniature

Sans système optique mobile, en utilisant des Oled comme source lumineuse, une équipe allemande a mis au point une technique prometteuse pour miniaturiser les vidéoprojecteurs. Les performances du prototype sont modestes mais témoignent de l'activisme des recherches dans ce domaine.

De la taille d'un petit appareil photo, ce prototype envoie une image à trente centimètres. L'équipe qui l'a mis au point peut le miniaturiser encore. © IOF

Au salon SID Display Week 2009, le Fraunhofer Institute for Applied Optics and Precision Engineering (IOF) a montré un curieux petit vidéoprojecteur, de la taille d'un appareil photo compact. Sa particularité est de ne comporter aucun élément miroir mobile, un principe habituellement utilisé dans les modèles actuels.

Le procédé le plus connu est le DLP (Digital Light Processing) mis au point par Texas Instruments. Un faisceau lumineux balaie une matrice composée de centaines de milliers de minuscules miroirs rendus mobiles. Chacun renvoie ou non la lumière vers un cercle rotatif offrant trois surfaces transparentes de couleurs différentes (rouge, verte et bleue). Le mouvement très rapide des miroirs permet la projection de trois images monochromes successives que l'œil perçoit comme une seule, en couleurs. Un autre procédé fait appel aux cristaux liquides (LCD), organisés en une matrice traversée par la lumière émise. Un filtre polariseur permet d'occulter les pixels individuellement et donc de former une image.

La technique proposée par les chercheurs allemands est bien plus simple. La lumière émise est directement celle d'un petit écran à diodes électroluminescentes organiques (OledOrganic Light-Emitting Diode). Il n'y a donc pas de source lumineuse supplémentaire et pas de réflexion sur un système complexe. L'inconvénient... est justement la très faible luminosité obtenue, qui ne peut rivaliser avec la puissance d'un vidéoprojecteur capable d'afficher une grande image à plusieurs mètres de distance.

Plusieurs techniques en lice

Le prototype de l'IOF, en effet, ne projette qu'une image (monochrome pour l'instant) d'une quinzaine de centimètres de diagonale à cinquante centimètres au maximum. Mais l'appareil est minuscule, ne mesurant que quelques centimètres de côté.

Le procédé vise le domaine des vidéoprojecteurs miniatures, qui pourraient prochainement équiper des ordinateurs portables, des PDA, des téléphones, voire des GPS ou des baladeurs. L'IOF travaille cette question depuis plusieurs années et avait déjà, en 2006, présenté le projet d'un vidéoprojecteur de poche utilisant des diodes électroluminescentes. Mais d'autres industriels sont sur l'affaire, sans pour autant abandonner le principe des miroirs mobiles. C'est le cas du PicoP, de la société Microvision, du prototype de Stanley Electric (Japon) et sans doute du Digishow, de l'entreprise australienne Digislide.

Les applications commerciales tardent encore à se répandre mais la variété des pistes techniques explorées montre que ce genre de gadget pourrait devenir courant dans quelques années...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi