Tech

EyeCan, souris à commande oculaire de Samsung, en open source

ActualitéClassé sous :technologie , Samsung , code source

Les laboratoires de Samsung libèrent le code source du logiciel eyeCan permettant à une personne paralysée de contrôler la souris d'un ordinateur avec les yeux. Pour déplacer le pointeur, une paire de lunettes dotées d'une caméra suit les mouvements des yeux.

La paire de lunettes fabriquée par les ingénieurs Samsung est issue du projet open source eyeWriter. Ses composants sont peu onéreux et son assemblage à la portée de tous. Elle permet d'utiliser le logiciel eyeCan. © Project eyeCan/Samsung

Cinq jeunes ingénieurs du Creativity Lab de Samsung en Corée du Sud ont décidé de libérer le code source d'un logiciel qu'ils ont développé pour pouvoir contrôler la souris d'un ordinateur avec les seuls mouvements des yeux. Nommé eyeCan, il a pour vocation d'aider les personnes atteintes de sclérose latérale amyotrophique (SLA) aussi connue sous le nom de maladie de Charcot, qui les prive de toute fonction motrice.

Le logiciel fonctionne avec des lunettes équipées d'une minicaméra dotée d'un capteur CCD et de Led infrarouges qui suit les mouvements des yeux. EyeCan permet de déplacer le curseur de la souris sur l'écran, d'utiliser les boutons droit et gauche ainsi que la molette de défilement pour effectuer un clic simple ou double, faire défiler une page ou glisser-déposer un objet. Dans une vidéo de démonstration, on découvre un jeune Coréen atteint de SLA jouer à Angry Birds, lire une bande dessinée en clignant d'un œil pour tourner les pages ou s'offrant une balade virtuelle dans les rues de sa ville avec Google Street View.

Ce jeune Coréen totalement paralysé a pu jouer, lire et se promener virtuellement avec Google Street View grâce au logiciel eyeCan et aux lunettes équipées d’un capteur oculaire. © Project eyeCan/Samsung

EyeCan, un projet ouvert à tous

Les lunettes ont été à l'origine développées par une équipe de graphistes et d'ingénieurs (Free Art & Technology LabGraffiti Research Lab, The Ebeling Group et OpenFrameworks) dans le cadre du projet eyeWriter.

Il s'agissait de permettre à un célèbre dessinateur de graffitis américain nommé Tempt1, paralysé depuis 2003, de pouvoir dessiner à nouveau. EyeWriter est devenu un projet open source accessible à tout le monde, se composant d'un logiciel qui interprète les mouvements des yeux, d'un logiciel de dessin et d'un mode d'emploi pour assembler le capteur oculaire des lunettes. Le système utilise des composants courants afin d'être très simple à fabriquer et peu onéreux. Les ingénieurs de Samsung ont puisé dans eyeWriter pour concevoir leur paire de lunettes spéciales et ont développé leur propre logiciel.

En publiant le code source et la documentation complète d'eyeCan, ils espèrent que des développeurs vont l'améliorer en étendant ses possibilités ou créer leur propre solution avec l'objectif que des personnes atteintes de paralysie totale puissent se servir d'un ordinateur et retrouver une autonomie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi