Tech

SkyCall transforme un drone en guide touristique

ActualitéClassé sous :Tech , robotique , électronique

En équipant un drone d'un GPS et d'un pilote automatique, des chercheurs du MIT ont transformé un quadricoptère en guide capable de mener une personne à bon port à travers les méandres du campus. Une expérience qui fait partie d'un projet plus vaste visant à améliorer l'image des drones en leur trouvant des usages « positifs ».

L’application mobile SkyCall permet à un visiteur ou un étudiant qui arrive sur le campus du MIT d’appeler un drone pour lui servir de guide. Une fois lancée la commande d’appel (Call), les coordonnées GPS du smartphone sont envoyées à l’appareil qui décolle et va retrouver son hôte. L’utilisateur n’a plus qu’à entrer le code qui correspond au bâtiment dans lequel il doit se rendre et suivre le drone. © MIT, Senseable City Lab

« Suivez le drone ! » Voilà une expression que l'on entendra peut-être un jour dans les musées ou d'autres lieux touristiques où les guides promènent les visiteurs. Il s'agit en tout cas déjà d'une réalité au Massachusetts Institute of Technology (MIT) où les étudiants et les personnes cherchant leur chemin sur le campus peuvent faire appel à un drone.

Le système repose sur une application mobile nommée SkyCall mise au point par une équipe du Senseable City Lab. Celle-ci sert à appeler un drone quadricoptère qui va localiser la personne et aller à sa rencontre. Le visiteur tape ensuite un code sur son smartphone correspondant au lieu auquel il souhaite se rendre dans le MIT, et il n'a plus qu'à suivre l'appareil qui va le guider, lui fournir des explications au fil du parcours et même ralentir pour l'attendre si besoin.

Le drone utilisé est un prototype qui embarque un GPS, un module Wi-Fi, une caméra, un sonar et d'autres capteurs qui lui permettent de naviguer de façon autonome. Lorsqu'une personne se trouve à portée, « quelques miles », selon ses concepteurs, elle peut appeler le drone via l'application SkyCall installée sur son smartphone. L'engin volant reçoit alors les coordonnées GPS du terminal mobile et se dirige vers lui. Un code spécial associé à un lieu active ensuite le guidage automatique que l'utilisateur peut interrompre à tout moment en se servant des commandes « pause » et « reprise ». Les chercheurs comptent poursuivre le développement de SkyCall en travaillant notamment sur le système de guidage du drone avec le recours à un Lidar. Mais ils voient beaucoup plus loin...

Un étudiant fraîchement débarqué sur le campus du MIT fait appel au drone SkyCall grâce à son application mobile. Le drone guide le jeune homme dans les couloirs en lui dispensant au passage quelques commentaires sur les endroits qu’il croise. Les chercheurs envisagent d’utiliser un Lidar pour améliorer la précision des déplacements de l’appareil. © MIT, Senseable City Lab, YouTube

Des drones utilisés comme « insectes numériques »

Cette expérimentation s'inscrit dans un projet plus large que mène le Senseable City Lab afin de casser l'image négative des drones liée à la surveillance et la guerre à distance. Outre l'application SkyCall, les chercheurs travaillent sur un système pour utiliser les drones comme des capteurs environnementaux. Un test va être mené pour étudier la prolifération des algues et la qualité de l'air au niveau de la Charles River qui serpente entre les villes de Boston et de Cambridge.

Pour aller plus loin dans cette thématique environnementale, il est question d'imaginer un réseau de drones qui puissent servir de plateforme d'alerte à des services d'urgence en cas de pollution. Dans le cadre de l'Exposition universelle de 2015 qui se tiendra à Milan et dont le thème est « Nourrir la planète, énergie pour la vie », le MIT prévoit de présenter un concept d'insectes numériques. Il s'agira d'une flottille de drones qui parcourront le site de l'exposition afin d'analyser les zones de terres fertiles où ils pourront disperser des graines et même déployer de vrais insectes

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi