XPeng est la maison mère de HT Aero, elle commercialise des voitures électriques se positionnant sur les gammes de Tesla. © HT Aero
Tech

Ce bolide volant arrive en 2024

ActualitéClassé sous :Tech , voiture électrique , drone

HT Aero, la filiale du constructeur de voitures électriques XPeng, a dévoilé un concept de voiture volante assez dingue. Cette supercar dotée de rotors pourrait prendre à la fois la route et l'air dès 2024.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La voiture volante AeroMobil bientôt disponible à la vente  Le rêve de la voiture volante se concrétise grâce à la société slovaque AeroMobil, qui a exposé la dernière version de son véhicule futuriste au salon mondial de l'innovation VivaTech à Paris du 16 au 18 mai dernier. Le nouveau modèle innove un peu par rapport au précédent, que l'on nous dévoile ici en vidéo. 

Voici un concept de voiture volante assez fou. Il vient combiner une supercar électrique faisant penser à une Bugatti, avec deux bras pliants portant des moteurs à hélice pour voler. Ce concept est en cours de développement par la filiale HT Aero de la société chinoise Xpeng. Cette maison mère est un constructeur de véhicules électriques cherchant à se placer sur le créneau de Tesla, mais avec des voitures moins coûteuses et plus autonomes.

Xpeng aurait d'ailleurs vendu 50.000 véhicules pour cette seule année. Sa filiale a déjà l'ambition de la faire rouler et voler dès 2024. HT Aero n'en est pas à son coup d'essai. La filiale planche également sur un aéronef appelé X2. Il s'agit d'un quadricoptère similaire au taxi Ehang et qui peut transporter deux personnes à une vitesse de 130 km/h durant 35 minutes.

Voici en image le concept de supercar volante que HT Aero compte commercialiser d’ici trois ans. © HT Aero

Un concept ambitieux

Cette fois, HT Aero va beaucoup plus loin en mixant un véritable bolide électrique avec un aéronef capable d'évoluer en basse altitude. Le véhicule s'appuie sur l'air grâce à ses deux piliers dotés de grands rotors. Ces derniers peuvent s'incliner de façon indépendante, tout comme sur le fameux V-22 Osprey de Boeing-Bell. Reste à savoir quelles seront les performances en vol, puisqu'un tel véhicule électrique devrait peser très lourd. L'autonomie pourrait donc être assez limitée. Autre souci également, avec seulement deux rotors, la panne de l'un d'eux aurait des conséquences désastreuses.

Malgré ces contraintes, HT Aero y croit et compte donc faire voler et rouler sa voiture racée d'ici trois ans. Et le constructeur aurait tort de ne pas y croire, puisqu'il est parvenu à collecter un demi-milliard de dollars pour mettre en œuvre ce projet fou !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !