Nouveau venu sur le marché très concurrentiel des voitures volantes, Alef vient de présenter un modèle qui sort du lot. Après un décollage vertical, il pivote et utilise les côtés comme ailes, tout en gardant sa forme de voiture.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Voiture électrique versus voiture thermique : le point en 5 idées reçues À partir de 2035, la vente de véhicules diesel ou essence sera interdite dans l’Union européenne. Autonomie, coût, écologie... Les voitures électriques sont-elles vraiment compétitives ?

La compétition fait ragerage dans le secteur des voituresvoitures volantes, avec de nombreuses solutions qui impliquent une transformation de l'appareil. Des ailes ou des rotors se déplient, et la voiture devient un petit avion, un hélicoptèrehélicoptère ou un quadricoptère. Le constructeur Alef vient de dévoiler son premier prototype baptisé Model A. Il sort du lot car il conserve sa forme de voiture dans les airsairs.

Le Model A est une voiture électrique à décollage et atterrissage verticaux (adav ou eVTOL). Il ne nécessite donc pas d'infrastructure particulière pour pouvoir prendre son envol, et il est également conçu pour pouvoir rouler sur la route et se garer sur une place de parking standard, contrairement à la plupart de ses rivaux.

La voiture volante d’Alef pivote sur le côté afin d’utiliser ses huit rotors pour avancer. © Alef
La voiture volante d’Alef pivote sur le côté afin d’utiliser ses huit rotors pour avancer. © Alef

Les livraisons prévues pour 2025

Le corps du véhicule est équipé de huit rotors discrets et recouvert par un maillage qui laisse passer l'air. Il est doté de quatre roues pour la route et d'une cabine pour deux personnes au centre. Pour le décollage, il lui suffit d'actionner ses rotors, sans la moindre transformation. Toutefois, la grande particularité de ce modèle est ce qui se passe après : l'appareil se tourne sur le côté, et la cabine pivote pour rester à la verticale et se tourne de 90 degrés pour faire face à l'avant. Les côtés de la voiture servent alors d'ailes pour un vol beaucoup plus efficace.

Selon Alef, le Model A atteint ainsi une autonomie de 177 kilomètres dans les airs, ou 320 kilomètres au sol. Les personnes intéressées peuvent déjà précommander l'appareil pour 300 000 dollars avec une livraison prévue fin 2025. La firme a également annoncé travailler sur un second modèle, à quatre places, avec une autonomie de près de 500 kilomètres. Il sera proposé à 35 000 dollars... en 2035. D'ici là, la compétition a largement le temps de préparer la riposte.