Le Transwing se transforme en l’air pour basculer entre un mode de vol classique et un atterrissage vertical. © PteroDynamics
Tech

Un nouveau concept d’avion électrique à décollage vertical

ActualitéClassé sous :avion électrique , taxi volant , drone

Un nouveau type d'avion à décollage et atterrissage verticaux contourne les limites d'autonomie et de charge grâce à un concept astucieux. Doté de longues ailes pour un vol plus économe, le Transwing les replie afin d'atterrir verticalement sans nécessiter de piste.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Que se passe-t-il lorsqu'un avion franchit le mur du son ?  Que se passe-t-il lorsqu’un avion supersonique franchit le mur du son ? Pourquoi se forme-t-il un petit nuage ainsi qu’une déflagration ? Quelles sont les contraintes physiques en présence ? Unisciel et l’université de Lille 1 avec le programme Kézako nous apportent des réponses dans cette vidéo. 

Les avions à décollage et atterrissage verticaux (Adav) font beaucoup parler d'eux ces derniers temps, avec deux taxis volants qui ont franchi une nouvelle étape la semaine dernière. Cette semaine, c'est un concept du constructeur américain PteroDynamics qui fait le buzz. Transwing est un adav électrique en cours de développement qui a la particularité de se transformer en vol pour éliminer les principaux points faibles de ce type d'appareil.

Les adav, une catégorie qui inclut la plupart des drones ainsi que les hélicoptères, sont particulièrement avantageux pour un usage urbain car ils ne nécessitent pas de piste de décollage comme un avion classique. Ils sont donc bien adaptés à un usage en tant que taxi volant, par exemple. Toutefois, ce mode de vol nécessite plus de puissance, limitant leur capacité de transport en cargo ou en passagers, ainsi que leur autonomie.

Présentation du Transwing avec démonstration de la transformation en vol. En anglais, activez la traduction automatique des sous-titres. © PteroDynamics

Des ailes qui se replient pour l’atterrissage

Le Transwing dispose de deux ailes de forme classique, chacune dotée de deux moteurs électriques, et peut donc voler comme un avion standard. Cela lui confère une meilleure autonomie et la capacité de transporter des charges plus lourdes que les autres adav. Pour l'atterrissage et le décollage, ses deux ailes pivotent et se replient afin de se placer verticalement de long de l'appareil. L'opération s'effectue en vol, sans perturber le mouvement de l'aéronef, lui permettant de se poser verticalement, tel un hélicoptère, sur une petite surface. L'appareil utilise cinq fois moins de puissance une fois les ailes déployées, et PteroDynamics pense qu'il pourrait atteindre 640 km/h.

Le Transwing est encore en développement et le constructeur ne donne pour l'instant aucune date pour une éventuelle commercialisation. Actuellement, PteroDynamics travaille sur trois prototypes d'une envergure de 1,3, 2 et 3,5 mètres. La firme compte commencer par des drones cargo, et affiche comme objectif le développement de taxis volants pour le transport de passagers.

---

Découvrez TechPod, le résumé bimensuel de l'actualité de la tech et de la mobilité !

---

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !