Tech

Création de micro-robots dans le cadre d'un projet de l'UE

ActualitéClassé sous :robotique , micro-robot , robot

Les membres du projet MICRON (Miniaturised Co-operative Robots advancing towards the Nano range), financé au titre de la priorité Technologies de la société de l'information (TSI) du Sixième programme-cadre (6e PC), ont réussi à développer un robot miniature capable de se déplacer et de fonctionner correctement dans le cadre d'expériences portant sur la médecine, le micro-assemblage et la force atomique.

Le projet MiCRoN

L'équipe, dirigée par des chercheurs de l'Institute for Process Control (IPR) à Karlsruhe (Allemagne), a construit un objet qui relève normalement de la science-fiction, et non de la science. L'objectif était de développer une série de robots. "Notre but était de disposer de cinq robots opérationnels, mais il nous était impossible de les créer dans un délai de trois ans en raison de l'extrême complexité de la tâche", a déclaré Jörg Seyfried de l'IPR.

"Chaque robot mesurera environ 1,5 cm sur 3 cm", a-t-il ajouté. "Conçus pour être des robots complets, ils seront équipés de différents types d'actionneurs pour la prise, la manipulation de cellules, etc. Ils seront sans fil, dotés de plusieurs dispositifs électroniques à bord et munis d'un système de commande infrarouge - semblable à une télécommande, mais bidirectionnelle dans le cas présent. Ils seront capables de coopérer ensemble sur diverses tâches".

L'équipe devait développer une série de nouveaux systèmes pour appuyer le projet. "Un de ceux-ci était le 'power floor', un système d'alimentation sans fil qui permet au robot de s'alimenter à partir de son environnement", a expliqué le Dr Seyfried. "Il utilise un système à induction capable de transmettre l'électricité à travers l'atmosphère".

Les robots seront contrôlés par un système de positionnement spécial, à une distance de 40 à 50 cm. "Les robots ne sont pas aussi intelligents que l'on pourrait croire. Par exemple, ils ne savent pas où ils se trouvent, bien qu'ils sachent dans quelle direction ils se déplacent". Le système de positionnement pourra contrôler plusieurs robots à la fois.

Le seul robot construit avec succès a réalisé une série de tests. Les expériences ont montré que "l'injection cellulaire est parfaitement réalisable, tout comme le micro-soudage. Des robots dotés d'une telle capacité et mobilité conviendront parfaitement à la réalisation de travaux en laboratoire, tels que le micro-assemblage de prototypes. Des tâches comme l'injection cellulaire pourront être effectuées à une échelle de masse".

Les développements réalisés dans le cadre du projet MICRON font à présent l'objet de rapports et d'évaluations. De nombreuses technologies employées au titre du présent projet seront également utilisées dans le cadre du projet parallèle I-Swarm. "Ce projet se basera sur le projet MICRON pour créer des robots dotés d'une intelligence 'en essaim', à savoir des robots aux capacités limitées mais capables de communiquer entre eux", a déclaré le Dr Seyfried.

Cela vous intéressera aussi