Il suffit de remplacer le disque du frein par celui proposé par Skarper pour transformer son vélo classique en vélo électrique. © Skarper
Tech

DiskDrive, l'étonnant boîtier qui transforme votre bicyclette en vélo électrique

ActualitéClassé sous :mobilité douce , Vélo électrique , kit vélo électrique

Pour transformer un vélo classique en modèle électrique, DiskDrive vient remplacer le disque du frein de la roue arrière, par un équivalent cranté. Le moteur et sa batterie se fixent sur ce système pour assister le pédalage. Malin !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Clip, la pince qui transforme votre vélo en VAE  Le Clip est un astucieux kit basé sur un moteur à friction qui transforme un vélo classique en vélo électrique en quelques secondes. © Clip, TechStartUp 

Transformer un vélo classique en modèle électrique, c'est possible depuis longtemps. Il existe même des kits permettant de le faire. Généralement, il est nécessaire de remplacer la roue avant, ou bien d'ajouter un module qui va assister la roue arrière. Le système DiskDrive de Skarper est totalement différent. Léger et astucieux, il s'accroche à l'arrière du vélo et entraine un élément qui vient remplacer le disque du frein et peut aussi servir à freiner.

Lorsque le système est activé, le moteur se solidarise avec ce disque doté de crans et vient le faire tourner pour assister le pédalage. Le moteur adapte son assistance en fonction de la cadence et de l'inclinaison du vélo.

Démontable rapidement, le moteur vient entrainer un disque spécial qui remplace le disque du frein de la roue arrière du vélo. © Skarper

60 km d’autonomie

L'unité principale du DiskDrive est un module qui s'accroche sur le côté du vélo au niveau de l'axe de la roue arrière. Il intègre une batterie au lithium de 202 Wh, un moteur de 250 watts et d'autres composants électroniques. L'ensemble s'intègre au vélo en quelques secondes. Un système qui se clipse et permet de démonter le DiskDrive pour ne pas se le faire voler, ou bien le recharger. Seul le disque reste en place.

Le module pèse 3,3 kg et dispose, selon le constructeur, d'une autonomie maximale de 60 km. L'assistance est bridée à une vitesse maximale de 25 km/h comme le veut la réglementation européenne. L'accessoire n'est pas encore commercialisé, mais devrait l'être l'année prochaine. Il devrait coûter autour de 1.160 euros. Seuls les vélos dotés d'un système de freinage à disque et plaquettes sont compatibles.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !