Tech

Mozilla lance son Raindrop à l'assault de Google Wave

ActualitéClassé sous :Internet , informatique , raindrop

On attendait de Mozilla une nouvelle version de son client courriel Thunderbird. Mais c'est avec surprise que l'on découvre le développement d'un projet bien plus ambitieux, Raindrop.

Interface épurée du client Raindrop dans un navigateur internet. © Mozilla

Il y a peu, Google annonçait fièrement la mise au point d'un service révolutionnaire, Google Wave. Refonte de l'e-mail traditionnel, le projet, chapeauté par les créateurs de Google Maps, veut combiner dans un service en ligne un réseau social, une messagerie instantanée, une boîte mail, une galerie photo et autres merveilles issues du Web 2.0. Une manière radicale de redonner ses lettres de noblesse à un protocole d'échange de moins en moins utilisé par les internautes.

Un défaut de Google Wave est qu'il pousse inexorablement les utilisateurs à faire tôt ou tard migrer leurs contenus. En effet, tels des petits poucets de l'ère numérique, les internautes dispersent leurs données personnelles tantôt sur leur blog, leur Facebook, leur Twitter, leur Flickr, leur Gmail... la liste des différents services est longue. De plus, Google devra déployer une infrastructure serveur pour soutenir ce nouveau service, quand tant d'autres sont en place pour effectuer certaines fonctionnalités de Wave.

Rien ne se perd, tout se transforme

Les créateurs de Mozilla Thunderbird ont eu une idée simple. Au lieu de créer un nouveau service, les programmeurs de la célèbre fondation veulent exploiter l'existant. Puisque le principal problème des services dispersés réside dans leur accessibilité, assujettie à plusieurs identifications et ouvertures de pages, une centralisation des contenus permettrait une lecture immédiate des données.

Raindrop propose de mémoriser les différents identifiants et mots de passe des services auxquels on est inscrit, puis de trier et mettre en valeur ces services d'une manière intelligible. Finis les e-mails de maman perdus dans la jungle des promotions Amazon et Ebay, désormais les messages importants sont mis en avant et les plus futiles minimisés. Ce filtrage s'applique aussi bien aux e-mails qu'aux twits ou notifications de Facebook.

L'utilisateur libéré

Proposé en libre et en open source, Raindrop laissera à l'utilisateur une large marge de personnalisation. Le filtrage pourra être modifié, tout comme l'affichage et la mise en valeur des contenus dans le client multi-protocoles. Le texte n'est pas le seul outil de communication mis en valeur sur Raindrop. Il est possible de synchroniser par exemple un compte Flickr pour les photos ou Youtube pour les vidéos.


Brève description du principe de Raindrop dans les grandes lignes (anglais). © Mozilla

L'information revêt ici l'aspect des branches et ramifications d'un arbre, Raindrop s'apparente au tronc, sobre et épuré. Cette recherche de l'efficacité sera possible sur des ordinateurs personnels standards, mais aussi sur nos smartphones. Cette synchronisation et standardisation de contenus pluriels a encore du chemin à parcourir. En pleine phase de développement les développeurs volontaires sont appelés à contribuer à ce qui veut être le client de communication ultime. Pour les non initiés il reste à croiser les doigts pour la venue d'une éventuelle version bêta.

Une chose est sûre, Raindrop est amené à concurrencer Google Wave et représente avant tout une solution alternative pour des utilisateurs ne souhaitant pas centraliser leurs activités sur le serveur d'une seule et même société.

Cela vous intéressera aussi