Tech

Fin de Google Reader : notre sélection alternative

ActualitéClassé sous :Internet , Google Reader , flux RSS

Le lecteur de flux RSS Google Reader a officiellement cessé de fonctionner depuis le 1er juillet. Heureusement, plusieurs services existent déjà pour prendre le relais. Futura-Sciences a réalisé une sélection des meilleures alternatives à Google Reader.

Netvibes est sans conteste le lecteur RSS proposant le plus grand nombre de fonctions et options de personnalisation. Autre avantage, son interface en français le rend accessible à un plus large public. © Marc Zaffagni, Futura-Sciences

Google Reader a tiré sa révérence. Le lecteur de flux RSS (Really Simple Syndication) lancé par Google en 2005 a cessé de fonctionner depuis le 1er juillet. Pour justifier sa décision annoncée en mars dernier, le géant américain avait avancé une audience déclinante, mais on peut aussi y voir un choix dicté par l'absence d'un modèle économique satisfaisant.

Quoi qu'il en soit, les utilisateurs de Google Reader doivent désormais basculer vers un autre service. Fort heureusement, les alternatives ne manquent pas. Futura-Sciences les a testés et vous propose sa sélection.

Avant toute chose, il faut commencer par sauvegarder les abonnements RSS souscrits via Google Reader, afin de pouvoir les réutiliser avec d'autres services. Pour cela, on peut se servir de Google Takeout, une option qui permet de récupérer une copie de toutes les données liées à un compte Google. Une fois sur la page, sélectionnez Google Reader, puis cliquez sur le bouton « Créer une archive ». Une fois l'opération achevée, cliquez sur « Télécharger » pour récupérer votre archive sous forme de fichier compressé .zip. Dans celui-ci se trouve un fichier, Subscriptions.xml, qui contient toutes les URL des flux RSS auxquels vous êtes abonnés. C'est ce fichier qu'il faudra importer au moment de la connexion à un nouveau lecteur RSS. Notez que vous avez jusqu'au 15 juillet pour récupérer vos données, après quoi Google les supprimera définitivement de ses serveurs. Passons à présent à la sélection...

Feedly s’est rapidement imposé comme l’une des principales alternatives à Google Reader, dont il s’inspire avec son interface simple et claire. Avec Digg et AOL, il est le service qui offre la transition la plus transparente avec le lecteur RSS de Google. © Marc Zaffagni, Futura-Sciences

Feedly et Digg, les quasi-clones de Google Reader

Dès l'annonce de la fermeture de Google Reader, Feedly s'est positionné pour prendre la relève. Ce lecteur est vraiment très proche de celui de Google, dont il s'inspire avec une interface sobre et pratique. L'avantage de Feedly est de permettre de récupérer très simplement ses abonnements en liant son compte Google. On peut ainsi retrouver ses flux tels qu'agencés dans Google Reader, avec en prime la possibilité d'opter pour quatre types d'affichage : liste (façon Google Reader), magazine, mosaïque ou étendu. Le service offre la possibilité de partager des articles sur plusieurs réseaux sociaux en même temps, dont Facebook, Twitter ou LinkedIn, en passant par l'application Buffer. Feedly propose également des applications Android et iOS, qui se synchronisent avec le service Web afin de rester à jour. Simple et performant, ce service est celui qui offre la transition la plus transparente avec Google Reader.

À l’annonce de l’arrêt de Google Reader, Digg a précipité ses plans pour sortir un lecteur RSS dont le premier jet est somme toute assez convaincant. © Marc Zaffagni, Futura-Sciences

Il en est de même pour le lecteur proposé par Digg, qui mise également sur une interface épurée. Il propose, comme Feedly, des raccourcis clavier forts utiles. Digg offre cependant un peu moins d'options de personnalisation de l'affichage, avec seulement deux vues possibles : liste ou étendue. Mais l'on peut aussi partager des contenus via Facebook, Twitter et bien entendu Digg, ou les sauvegarder dans un dossier. Une application iOS est disponible, et Digg compte ajouter rapidement de nouvelles fonctionnalités, notamment la possibilité d'importer ou d'exporter des fichiers OPML, le format standard employé par les lecteurs RSS. Une application Android est aussi annoncée avant la fin juillet. Enfin, il faut savoir que Feedly et Digg ne proposent ni interface en français ni moteur de recherche pour retrouver un article par mot clé.

Pour Mac, NetNewsWire 4, Reeder et Vienna 3

NetNewsWire 4 (version bêta) est un lecteur RSS dédié à Mac OS X (10.7.3 et suivants) qui se présente sous la forme d'une application à télécharger. La nouvelle version, sortie à temps pour prendre la relève de Google Reader, offre de meilleures performances et permet d'ouvrir plusieurs onglets en même temps.

Reeder est une autre option tout aussi valable. Son éditeur précise qu'il travaille sur une mise à jour pour les versions Mac OS, iPad et iPhone, mais sans donner de date de publication. Les utilisateurs Mac apprécieront également Vienna 3, un lecteur RSS open source, dont la dernière version bêta est disponible avec la possibilité d'importer les abonnements Google Reader via le fichier Subscriptions.xml.

NetNewsWire4 pour Max OS X est disponible en version bêta. Son éditeur travaille sur une application mobile pour iOS. © Marc Zaffagni, Futura-Sciences

À découvrir : AOL et Netvibes

AOL a lui aussi profité de l'arrêt de Google Reader pour tenter de se faire une place aux côtés des services concurrents. Un lecteur RSS a été lancé le 24 juin. Il permet de se connecter en utilisant un compte AOL, Google, Facebook ou Twitter. Encore en version bêta, AOL Reader propose une interface déjà très aboutie et fonctionnelle qui n'a rien à envier à Feedly et Digg pour la clarté. Il permet d'importer des abonnements via un fichier OPML, d'utiliser les raccourcis clavier et propose également quatre options d'affichage. Des applications Android et iOS sont en préparation.

Le lecteur RSS d’AOL est entré en service voilà une dizaine de jours. Nous avons apprécié la clarté de son interface. © Marc Zaffagni, Futura-Sciences

Netvibes n'est pas à proprement parler un nouveau venu. Ce service, qui permet de se créer un portail Web personnalisé avec les contenus thématiques et les services de son choix, a été lancé en 2005 par deux Français. Il propose une passerelle depuis Google Reader en important le fichier Subscriptions.xml. Une fois la transition effectuée, on peut opter pour un affichage façon lecteur, ou bien des widgets qui représentent les abonnements RSS sous forme de cartes que l'on peut organiser à loisir. Netvibes offre une panoplie d'options d'affichage et de personnalisation très complète, avec notamment des thèmes. Lorsque l'on utilise le mode widgets, des options d'édition permettent de régler chaque flux en modifiant son titre, le nombre d'éléments à afficher, le type d'affichage (magazine, diaporama, gros titres, etc.) et le niveau de détail voulu. Un outil vraiment puissant donc, qui a de plus le mérite de proposer une interface en français.

Cela vous intéressera aussi