La semaine prochaine, le plus grand salon informatique européen ouvrira ses portes à Hanovre. Qu’y verrons-nous ? Des matériels connectés, du Wi-Fi à l’informatique dans les nuages et de la domotique à l’automobile. Plus une bonne dose de 3D…
Cela vous intéressera aussi

Le Cebit, plus grand salon européen dédié aux technologies de l'information et de la communication, ouvre ses portesportes du 1er au 5 mars prochains à Hanovre (Allemagne). Rétrécie par la crise économique, l'édition 2011 rassemblera environ 4.200 sociétés, contre 6.200 en 2006. Le salon, qui attire près de 700.000 visiteurs, a été réorganisé en quatre plateformes : Cebit pro pour les professionnels, Cebit gov pour le secteur public, Cebit lab pour la recherche et Cebit life pour les dernières tendances en matièrematière d'électronique grand public.

Thème majeur de ce Cebit 2011, le Cloud Computing. Ce concept « d'informatique dans les nuages », ou « informatique dématérialisée », repose sur les services et les technologies de l'information fournis par des ordinateursordinateurs et des serveursserveurs reliés entre eux par InternetInternet. Une entreprise peut ainsi se passer de serveurs (elle utiliserait la puissance de calcul et de stockage de machines distantes), et les particuliers utilisent des logicielslogiciels et de la mémoire accessibles à distance. C'est cette logique qui anime le futur système d'exploitationsystème d'exploitation Google Chrome OS. Les PCPC et netbooks s'allumeront en quelques secondes, et la plupart des fonctionnalités (traitement de texte, multimédia, etc.) seront accessibles via Internet.

Automobile et domotique

De manière générale, de nombreuses annonces du Cebit devraient concerner des solutions connectées. Alan Mulally, P-DG de Ford, doit notamment exposer les avancées du secteur automobileautomobile en matière de technologies embarquées : diffusiondiffusion des webradios, surf en Wi-FiWi-Fi depuis une tablettetablette pour les passagers arrière, affichage des cartographies en ligne pour le conducteur, etc.

Une « Smart Home », exposée sur le salon, servira aussi d'illustration concrète à la domotique boostée par la connectivité. La maison high-tech du futur permettra de contrôler ses équipements à distance, depuis son smartphonesmartphone, de réduire sa consommation énergétique en fonction de ses besoins, mais aussi de profiter de réfrigérateursréfrigérateurs, de pèse-personne ou de téléviseurs intelligents, ou de commander des appareils directement par la voix ou un geste de la main.

La domotique s'appuie de plus en plus sur les ordinateurs et les smartphones. © Apple

La domotique s'appuie de plus en plus sur les ordinateurs et les smartphones. © Apple

La 3D et les tablettes en vedette

Côté produits, le Cebit 2011 s'inscrit dans la lignée du dernier CES de Las VegasVegas. À l'évidence, les tablettes, alternatives ou remplaçantes des ordinateurs portables, investiront les stands de nombreux constructeurs, tels qu'Asus, Acer, Toshiba ou AOC. Autre tendance forte de ce salon, la 3D. Les images en relief sont désormais proposées dans la plupart des équipements high-tech : téléviseurs, appareils photo, caméscopes, PC portables, smartphones, tablettes, consoles portables, etc.

Les contenus sont encore peu nombreux mais on peut désormais créer ses propres photos et vidéos en trois dimensions, et les visualiser sur des écrans ne nécessitant pas de lunettes spécifiques. C'est le cas notamment chez le constructeur LG, avec le téléphone Optimus 3D et la tablette Slate.