Tech

En bref : descente de police au Cebit de Hanovre

ActualitéClassé sous :informatique , CeBIT , salon informatique

A deux reprises, une équipe de policiers a fait irruption à la Foire de Hanovre, en plein salon informatique Cebit. Les proies étaient des fabricants de matériels suspectés d'utiliser illégalement certains formats de compression protégés par des brevets.

Ce n'est pas une première. Le Cebit, grand salon de l'informatique mondiale qui se tient chaque année à la Foire de Hanovre, en Allemagne, a déjà connu des perquisitions policières. Celles menées ces derniers jours ont été spectaculaires, visant une cinquantaine de stands où étaient étalés des téléphones, des baladeurs MP3, des systèmes de navigation, des appareils photo et même des téléviseurs.

L'action était musclée et les appareils ont été saisis. « De quoi emplir 68 cartons », a précisé le procureur Hans-Jürgen Lendeckel, qui s'exprimait au micro de l'AFP, sans indiquer la taille des cartons.

L'opération consistait à repérer les sociétés utilisant sans licence les formats de compression du MP3 et du Mpeg. La plupart des entreprises suspectées sont d'origine asiatique, et surtout chinoise. Le cas le plus emblématique est celui de Meizu, qui présentait un clone de l'iPhone d'Apple, le M8 MiniOne. Son stand a été fermé quelque temps.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi