Tech

Sur l’Everest, n’oubliez pas votre smartphone

ActualitéClassé sous :Internet , Everest , Chomolungma

-

L'opérateur népalais Ncell a installé à proximité du camp de base de l'Everest, à 5.200 mètres, la station 3 G la plus haute (?) du monde. On peut enfin surfer sur Internet depuis le sommet de la planète.

Gorak Shep vu des flancs du Kala Patthar, à mi-chemin de son sommet. Le moment de faire une pause, de manger une barre de céréales, de boire un peu et de lire ses messages sur Facebook. © John Hamer, licence Commons

Les cohortes de trekkeurs qui arrivent en files vers le camp de base de l'Everest et même les vrais alpinistes qui, eux, continuent jusqu'au sommet, pourront utiliser leur iPhone ou leur smartphone Android ou Windows Phone 7. Bien sûr, avec des moufles, il n'est pas commode d'utiliser efficacement un écran tactile, lequel, d'ailleurs, risque fort de ne pas fonctionner du tout (Apple indique une plage de 0° à 30° C pour l'utilisation de son iPhone).

Mais peu importe. L'opérateur népalais Ncell (appartenant pour 80 % au groupe suédois TeliaSonera) vient d'installer une station relais 3G à 5.200 mètres d'altitude, près du village de Gorak Shep, étape obligatoire pour les randonneurs venus de Lukla, où se trouve l'aérodrome (et un autre relais 3G).

Surf des neiges

Jusque-là, touristes et habitants du pays sherpa devaient s'en remettre à de coûteuses liaisons par satellite. L'équipe d'installateurs a démontré le bon fonctionnement de l'installation avec une vidéo transmise du camp de base de l'Everest. Aurons-nous bientôt sur Twitter des nouvelles en direct d'alpinistes sur le chemin de Chomolungma ?

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi