Santé

Eléments nouveaux sur l'extinction de masse de la fin du Permien

ActualitéClassé sous :vie , extinction de masse , impact météorique

L'extinction de masse la plus sévère que la Terre ait connue, il y a 251 millions d'années, serait bien due à un impact météorique. Les éléments s'accumulent au sujet d'un objet de la taille de l'Everest qui aurait heurté la Terre au niveau de ce qui correspond aujourd'hui au nord de l'Australie.

Meteor crater Crédit : http://www.coniferhouse.com

L'événement aurait propulsé la roche dans l'atmosphère, déclenché des éruptions volcaniques massives et détruit 90 % des espèces. Dans un article publié dans la revue Science, des chercheurs de l'Université de Rochester et de l'Université de Californie, Santa Barbara (UCSB), indiquent avoir identifié le cratère creusé par ce météore"C'est très probablement le site d'impact recherché," a déclaré Robert Poreda, professeur de sciences de la Terre et de sciences environnementales à l'Université de Rochester.

Les chercheurs ont observé durant des années des indices de la survenue d'un impact de météore ou de comète qui aurait eu lieu dans l'hémisphère sud, il y a 251 millions d'années. En 2001, Poreda et Luann Becker, chercheur en géologie à l'UCSB, avaient annoncé avoir détecté, dans la strate correspondant à cette période, des isotopes spécifiques d'hélium et d'argon n'ayant pu provenir que de l'espace. En novembre dernier, les mêmes chercheurs indiquaient avoir trouvé des morceaux de la météorite qui était supposée avoir heurté la Terre. Beaucoup de spécialistes rejetaient l'idée de la collision d'un météore géant qui serait à l'origine de l'extinction de masse se situant entre le Permien et le Trias. Mais Poreda fait remarquer que nombreux étaient aussi ceux qui rejetaient l'idée selon laquelle un météore était responsable d'une extinction plus tardive, celle se situant à la frontière du Crétacé et du Tertiaire, et qui marqua la fin du règne des dinosaures. Maintenant la théorie de l'impact est, pour ce dernier événement, largement admise.

Coïncidence ? Le cratère qui vient d'être découvert, dénommé cratère Bedout, est presque de la même taille que le cratère Chicxulub (Mexique), lié à la fin des dinosaures. Il est probable que ces deux corps ayant heurté la Terre étaient de la même taille et allaient à la même vitesse. De surcroît, les chercheurs ont montré que des phénomènes volcaniques en deux endroits de la Terre étaient corrélés de manière similaire. Des flux massifs de lave en Inde datent précisément de la période de l'impact de Chicxulub, et des flux équivalents en Sibérie coïncident exactement avec celui de Bedout.

"Il y a eu cinq extinctions de masse dans l'histoire de la Terre," indique Poreda. "Actuellement nous disposons de forts indices en faveur de la survenue d'impacts pour deux de ces événements," ajoute-t-il.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi