Planète

La conquête de l’Everest : 60 ans déjà !

ActualitéClassé sous :géologie , Everest , toit du monde

Aujourd'hui, cela fait tout juste 60 ans que le toit du monde a été foulé par Edmund Hillary et Tenzing Norgay. L'histoire n'a retenu que leurs deux noms, oubliant peut-être un peu vite les centaines d'autres personnes qui ont participé à cet exploit. Se doutaient-ils alors que l'Everest allait devenir un site touristique surfréquenté ?

Le mont Everest, dans l'Himalaya, vu du camp de base (côté népalais). Sur le sommet le plus élevé de la Terre, qui culmine à 8.848 m, la pression atmosphérique est le tiers de celle au niveau de la mer. Un même volume d'air (par exemple chaque respiration d'un montagnard) contient trois fois moins de molécules. Mais les proportions restent les mêmes : il y a toujours, par exemple, 21 % d'oxygène et 78 % d'azote. © Rupert Taylor-Price, Flickr, cc by 2.0

Il aura fallu 32 ans d'efforts, 10 expéditions infructueuses et 13 morts pour en venir à bout. Cependant, le toit du monde a fini par se laisser conquérir il y a exactement 60 ans, le 29 mai 1953 à 11 h 30. Après un assaut final de 25 h, le Néo-Zélandais Edmund Hillary et le Népalais Tenzing Norgay, avec leur charge de 25 kg chacun, ont posé leurs pieds au sommet du mont Everest, à 8.848 m d'altitude. Cet anniversaire symbolique vient d'être fêté en grande pompe à Katmandou, capitale du pays hébergeant le versant ouest du Sagarmatha (le nom népalais de l'Everest).

Seul un membre de l'expédition est toujours en vie : Kancha Sherpa. Selon des propos rapportés par l'AFP, il regrette que cet exploit n'ait pas été mieux partagé avec les autres membres de l'expédition, car les deux alpinistes ne seraient jamais arrivés au sommet sans eux. En effet, cette victoire, obtenue à l'aide d'une assistance respiratoire, a notamment nécessité 350 porteurs, 20 sherpas de haute altitude, 4 autres grimpeurs, 2 médecins et pas moins de 7 t de matériel.

La nouvelle de cet exploit s'est très vite répandue à l'époque, pour arriver jusqu'en Grande-Bretagne le 2 juin 1953, soit le jour du couronnement de la reine Élisabeth II. Ce détail a son importance, car ce pays a financé l'expédition de deux mois menée par John Hunt (officiant pour sa majesté).

La première conquête de l'Everest a été réalisée par son versant ouest. De nos jours, il existe 15 voies possibles pour accéder au sommet. © Idé

L’Everest : un site pour touristes en mal d’extrême

Depuis lors, plus de 14.000 personnes ont affronté ce mont mythique devenu le symbole de l'industrie de l’extrême, la plupart étant des sherpas (plus de 6.000). Seules 5.654 d'entre elles ont atteint leur objectif (au 21 décembre 2011), tandis que 206 autres ont perdu la vie (selon le site Web 8000ers.com). Problème, le sommet n'est accessible que 25 jours par an (environ 15 jours en mai et 10 jours en septembre), ce qui signifie que les alpinistes doivent parfois faire la file pour atteindre leur but. La situation vécue le 19 mai 2012 parle d'elle-même : 234 personnes ont foulé ce sommet... le même jour !

Cette situation tracasse les défenseurs de l'environnement, car les détritus s'amoncellent sur le site, malgré le vote voilà 15 ans de règles obligeant les grimpeurs à les ramener avec eux. Ainsi, en 1990 et 2010, deux campagnes de nettoyage ont respectivement collecté 33 t et 10 t de bouteilles d'oxygène vides, de restes de tentes, ou encore d'emballages alimentaires. Des discussions sont en cours pour trouver une solution à ce problème... tandis que certains veulent installer des échelles sur quelques difficultés du parcours, histoire de les désengorger.

Quoi qu'il en soit, l'exploit réalisé par tous les membres de l'expédition de 1953 mérite que nous leur rendions hommage en ce jour anniversaire, car ils ont depuis fait rêver des milliers de passionnés. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi