Santé

Le clonage humain autorisé en Grande-Bretagne

ActualitéClassé sous :médecine , Clonage humain , embryon

Pour la première fois, l'autorisation de créer un embryon humain par clonage a été donnée à des scientifiques anglais dans un but thérapeutique. Ceci afin de pouvoir extraire des cellules souches embryonnaires. En France, la recherche sur l'embryon est autorisée pour une durée limitée, mais le clonage humain thérapeutique demeure interdit.

Embryons Humains au stade "blastocystes". Crédit: CTK

Contrairement à la France, le clonage thérapeutique est autorisé en Grande-Bretagne depuis 2002 à condition que les recherches soient indispensables et rentrent dans le cadre d'une recherche d'un traitement de maladies incurables.
L'équipe qui vient de recevoir cette autorisation travaille sur le diabète. Les embryons seront détruits après 14 jours de culture.

La technique de clonage employée est celle du transfert du noyau. Elle consiste à retirer le noyau d'un ovocyte, puis à y réimplanter le noyau provenant d'une cellule adulte. Les scientifiques estiment qu'il faudra du temps pour obtenir la première lignée de cellules souches embryonnaires. L'équipe estime devoir utiliser environ 900 œufs par an afin d'aboutir à leur fin.

Ces cellules souches embryonnaires sont porteuses de nombreux espoirs en médecine, car elles possèdent la capacité intéressante de pouvoir se différencier en n'importe quels tissus. Donc en théorie, elles pourraient être utilisées pour remplacer les cellules ayant disparues suite à une blessure ou une maladie. L'avantage du clonage dans ce cas précis est que la cellule provenant du clone sera génétiquement quasi-identique au patient, faisant ainsi disparaître les nombreux problèmes liés au rejet.

Ces cellules permettront aussi de mener des recherches plus fondamentales, notamment en permettant l'étude des maladies génétiques grâce aux outils moléculaires disponibles in vitro.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi