Deux entreprises américaines viennent de présenter une série de disques dur à mémoire Flash, sans aucune partie matérielle. Encore un peu chers, ces disques dits SDD présentent de nombreux avantages.
Cela vous intéressera aussi

32 Go dans un petit boîtier de 7,7 millimètres d'épaisseur : le disque SSDSSD (Solid State Disk) ressemble plutôt à une carte mémoirecarte mémoire. Mais il s'agit bien d'un disque dur, à interface IDE et au format 2,5 pouces. Contre la modique somme de 400 dollars (environ), ceux qui passeront prochainement par les Etats-Unis pourront s'offrir ce disque miniature, à insérer dans le connecteur idoine de leur PCPC, mais qui prendra à peine plus de place que la prise d'un disque dur classique. Les moins fortunés choisiront les deux autres modèles que Transcend a présentés, embarquant 8 et 16 Go.

A l'intérieur, pas de plateau ni même aucune partie mécanique mais seulement des puces de mémoire Flashmémoire Flash NAND, du même type que celle d'une clé USBUSB. Outre la compacité et la légèreté, l'avantage est d'abord une vitessevitesse de transfert élevée. Fonctionnant en mode UltraDMA, les modèles de Transcend atteignent 42 Mo par seconde en lecture et 33 Mo/s en écriture. Le temps d'accès, que Transcend n'indique pas, doit être très faible. Sur un disque dur traditionnel, c'est la duréedurée nécessaire au bras de lecture d'un disque traditionnel pour se positionner au bon endroit. Sur une mémoire, c'est le temps pour récupérer une donnée dont le processeurprocesseur a indiqué l'adresse.

Le disque SSD de Transcend dans son boîtier métallique, à enficher dans un connecteur IDE. Crédit : Transcend.

Le disque SSD de Transcend dans son boîtier métallique, à enficher dans un connecteur IDE. Crédit : Transcend.

Des costauds à l’appétit d'oiseau

Au mois de mars dernier, SanDisk avait déjà présenté lui aussi une gamme de disques SSD, en 2,5 pouces et même en 1,8 pouce, avec une interface SATASATA. D'un prix plus élevé, ils sont réservés au marché OEM. Le débitdébit en écriture était annoncé 45 Mo/s et à 67 Mo/s en lecture. Le temps d'accès, lui, serait, selon Sandisk, de 0,11 milliseconde, soit environ cent fois moins qu'un disque dur de portable.

Un autre avantage du tout électronique est bien sûr la solidité puisque aucune mécanique ne vient fragiliser l'appareil. Enfin, la consommation électrique est faible. SanDisk annonce 0,4 wattwatt pour le modèle 1,8 pouce et 0,9 watt pour le format 2,5 pouces. Ces disques SSD sont donc prioritairement destinés aux appareils portables, baladeurs ou PDAPDA, d'autant qu'un tarif plus élevé est moins pénalisant sur ces produits hi-tech que sur des PC bas de gamme.