Tech

Bientôt un disque dur d'un Téra-octets

ActualitéClassé sous :informatique , disque dur , téra-octets

-

Hitachi va mettre en vente au mois de mars le premier disque dur interne 3,5 pouces de un Téra-octets (To) soit 1024 Go. C'est une première et un bond de 250 Go par rapport au maximum actuel de 750 Go par Seagate. Une telle capacité permet de stocker environ 250000 mp3 ou encore 250 heures de vidéos HD, pourtant très gourmandes en mémoire.

Note : les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

En septembre 2006, malgré leurs objectifs, les constructeurs avaient manqué l'anniversaire des 50 ans du disque dur pour la sortie du premier Tera-octets. Cependant, Hitachi vient d'annoncer au CES 2007 de Las Vegasla sortie du "Deskstar 7K1000", soit la commercialisation du premier disque dur de 1 To en 3,5 pouces, pour le premier trimestre 2007 à 399$. Il est capable de transférer les données à 3Gb/s. Les 1000 Go sont répartis en 5 plateaux de 200 Go. Le disque tourne à 7200 trs/min, est prévu en SATA et P-ATA et possède 32 Mo de cache.

Le disque dur Deskstar 7K1000 de 1 tetra-octets de Hitachi permet de stocker environ 250000 mp3 ou encore 250 heures de vidéos haute définition. Crédits : http://www.generation-nt.com

Le disque utilise l'enregistrement magnétique perpendiculaire ou PMR (Perpendicular Magnetic Recording) dont l'efficacité de stockage a été démontrée pour la première fois par le professeur Shun-Ichi IWASAKI en 1976 au Tohoku Institute of Technology et dont le premier disque commercial n'est apparu qu'en 2005 fabriqué par Toshiba. Il offre en théorie une plus grosse densité maximale de stockage. Ce gain de place s'explique par le positionnement des particules en forme de dipôle magnétique allongé : dans les anciens disques, les particules étaient "couchées" sur le disque alors qu'avec le PMR elles sont verticales, ce qui permet d'en placer plus sur la surface du disque. D'autre part, leur orientation verticale facilite l'écriture du disque par les têtes ce qui permet indirectement de choisir des matériaux plus résistants à la température.

Par Pierre-Jean Martin.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi