L’application permet de synchroniser le tir simultané de plusieurs canons sur la même cible. © Army SOS
Tech

Guerre en Ukraine : Kropyva, l’application Android utilisée par les artilleurs ukrainiens

ActualitéClassé sous :Guerre du futur , applications , guerre en Ukraine

-

Comment une simple application Android, développée avec l'aide des artilleurs ukrainiens, fait d'importants dégâts sur les champs de bataille contre l'envahisseur russe.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les drones militaires  A quoi servent les différents types de drones militaires ? 

Staline appelait l'artillerie le « Dieu de la guerre » et, en Ukraine, les troupes de Vladimir Poutine noient les positions ennemies sous un déluge de feu. Face à cette supériorité numérique en ce qui concerne les obusiers, l'Ukraine joue la carte de la précision et de la vélocité. Dès 2014, avec l'annexion de la Crimée et les premiers combats dans le Donbass, l'armée ukrainienne a dû faire preuve de souplesse et s'appuyer sur de nombreux soutiens d'organisations patriotiques pour tenir la ligne de front.

C'est le cas d'Army SOS, une organisation qui a développé une application pour smartphone Android pour les artilleurs ukrainiens. Baptisée Kropyva (orties), cette application de cartographie permet de marquer une position ennemie. L'algorithme va alors rechercher les pièces d'artillerie qui se trouvent à proximité et à portée afin de coordonner leurs tirs.

Grâce à elle, les obusiers disséminés dans des zones différentes vont synchroniser leurs tirs pour frapper la cible de façon massive. Avec Kropyva, le temps de réaction est réduit, ce qui rend moins vulnérable. Ainsi, le temps nécessaire pour déployer une batterie d'obusiers est réduite à 3 minutes contre 15 auparavant, et le ciblage d'une cible passe de 3 à 1 minute. Pour la communication entre les différentes pièces d'artillerie, les données sont transmises par une liaison chiffrée ou bien par satellite. Dans tous les cas, l'application peut être utilisée avec n'importe quel modèle d'obusier et notamment les canons de 152 mm de l'ère soviétique qui équipent aussi bien l'armée ukrainienne que russe.

Chez les militaires, l’application Kropyva porte l’appellation de système de gestion tactique automatique (ATMS). Combinée avec l’usage de drones pour affiner la précision, elle commet d’énormes dégâts chez l’ennemi depuis sa distribution aux militaires en 2018. © Army SOS

Des canons, des drones et une application Android

Au fil des années, les développeurs ont amélioré l'application avec les retours des artilleurs. Elle est devenue polyvalente et peut désormais être également employée pour le déminage. En raison de son efficacité, l'application avait été ciblée par des cyberattaques provenant des hackers de Fancy Bear. Ce groupe russe, soutien du Kremlin, a ainsi lancé des attaques sur les hubs de connexion par satellite pour perturber les communications dès le début de l'invasion.

Mais, grâce au réseau Starlink de SpaceX qui a pris le relais, le fonctionnement de Kropyva n'a pas été perturbé. Depuis son déploiement, l'application Kropyva s'est également fait remarquer par les armées occidentales pour sa flexibilité, son côté malin, son efficacité et son faible coût. Alors que les artilleurs américains sont équipés de matériel équivalent du même type, ils la considèrent aussi bien aboutie, voire plus souple.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !