Tech

Avec Peek, un smartphone réalise des examens ophtalmologiques

ActualitéClassé sous :électronique , smartphone , The Coldest Journey

Un grand nombre de personnes souffrant d'affections visuelles vivent dans des pays pauvres et ne peuvent s'offrir les diagnostics adéquats. Une équipe de chercheurs a développé Peek, un kit pour smartphones Android qui permet de réaliser une série d'examens ophtalmologiques pour déceler les principales maladies qui provoquent des déficiences visuelles.

Lorsqu’ils se déplacent à la rencontre des patients dans des zones reculées, les médecins sont équipés d’un sac à dos muni d’un petit panneau solaire pour alimenter la batterie du smartphone. © Peek Vision

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), 285 millions de personnes dans le monde souffrent de déficiences visuelles diverses. Parmi elles, 39 millions sont aveugles et 246 millions ont subi une baisse de leur acuité visuelle. Pourtant, l'OMS souligne que « 80 % de l'ensemble des déficiences visuelles sont évitables ou curables. ». Mais le drame est que 90 % des personnes atteintes d'une déficience visuelle vivent dans des pays en développement. Ils n'ont pas les moyens d'être dépistés et soignés, soit par manque d'argent soit parce qu'ils vivent dans des zones trop reculées.

Une équipe de chercheurs réunissant des ophtalmologistes du Centre for Eye Health (London School of Hygiene & Tropical Medecine) s'est associée à Golden Gekko, l'un des plus importants développeurs européens d'applications mobiles, pour trouver une solution. Ensemble, ils ont créé Peek, un kit pour smartphones Android qui permet de réaliser plusieurs examens ophtalmologiques décelant les principales maladies oculaires. Une solution peu onéreuse qui a de surcroît l'avantage de la mobilité pour réaliser les diagnostics en allant sur le terrain à la rencontre des patients.

Peek permet de réaliser les principaux examens oculaires qui aident à déceler les affections responsables des déficiences visuelles, notamment la cataracte. © Peek Vision

Une batterie d’examens complexes

Comme le système Moebius, qui transforme un téléphone en appareil d'échographie, Peek se compose d'une application et d'un adaptateur qui vient se fixer sur l'objectif de l'appareil photo du smartphone. Le système peut réaliser différents examens complexes pour tester l'acuité, le champ visuel ou encore la sensibilité au contraste et à la couleur. Il peut également déceler la cataracte et faire de l'imagerie rétinienne pour ausculter le fond de l'œil. Les examens peuvent être réalisés en extérieur ou à l'intérieur des bâtiments. Toutes les données sont enregistrées sur le smartphone et peuvent être immédiatement transmises à des spécialistes pour analyse. De plus, Peek intègre une fonction de géolocalisation qui permet de localiser les patients et de dresser une cartographie à l'aide de Google Maps afin de mieux gérer les campagnes de traitement.

Une partie de l'équipe de Peek Vision est actuellement au Kenya où elle teste le système en conditions réelles. Bien plus loin, les membres de l'expédition « The Coldest Journey » (en français : le voyage le plus froid) ont également emporté avec eux un kit. Partis en décembre dernier de Londres, ils ont entrepris de traverser l'Antarctique durant l'hiver austral. Grâce à Peek, ils peuvent mesurer l'impact du froid extrême (jusqu'à -90 °C) et de l'obscurité quasi-permanente sur leur vision.

L'équipe de Peek Vision veut aller encore plus loin. Elle travaille actuellement sur d'autres fonctions pour pratiquer des examens sur l'avant de l'œil (cornée et iris) ainsi que sur un autoréfracteur pour mesurer la réfraction de l'œil. Les chercheurs veulent également développer une série d'applications pédiatriques afin de pouvoir traiter les enfants.

Cela vous intéressera aussi