Mots-clés |
  • Internet,
  • médecine,
  • smartphone

Des échographies sur un téléphone mobile, c’est possible aux États-Unis

Au Congrès mondial du mobile, à Barcelone, une entreprise a présenté un système original : un matériel d’échographie de poche, avec visualisation sur un smartphone. La conception est due à deux chercheurs, après des années de mise au point, et la méthode, particulièrement économique, est désormais autorisée aux États-Unis.

Le système complet, avec un mobile Toshiba et la sonde. Le mobiUS peut être utilisé par des non-experts, d'après son fabricant. © Mobisante Le système complet, avec un mobile Toshiba et la sonde. Le mobiUS peut être utilisé par des non-experts, d'après son fabricant. © Mobisante

PDF

La Food and Drug Administration (FDA), agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux, a autorisé la semaine dernière l'entreprise Mobisante à commercialiser son système d'échographie par smartphone, baptisé MobiUS.

L’invention est à mettre au crédit de William Richard et David Zar, deux scientifiques qui ont travaillé à la Washington University (St. Louis, Missouri) et qui ont mis au point un système d'échographie portatif. À l’origine, l’appareil, gros comme une lampe torche, se branchait sur un ordinateur portable mais l’augmentation de puissance des téléphones mobiles, jusqu’aux smartphones d’aujourd’hui, a permis de descendre encore en taille.

Pour des analyses peu coûteuses réalisables partout

Le MobiUS coûtera entre 7.000 et 8.000 dollars (de 5.180 à 5.900 euros), soit davantage que les tarifs annoncés il y a deux ans. Il nécessite un smartphone Toshiba fonctionnant avec Windows Mobile, une sonde et le logiciel de l'entreprise. Mobisante espère faire baisser son prix de moitié à l'avenir, mais « ce prix est déjà bien moins élevé que celui des systèmes à ultrasons d'aujourd'hui, qui coûtent au moins 20.000 dollars et parfois plus de 100.000 dollars, ce qui les met hors de portée de bien des professionnels de la santé, même aux États-Unis », selon un magazine US.

Selon Mobisante, l’appareil peut être mis dans des mains peu expérimentées, celles d’une infirmière non spécialisée dans l’échographie par exemple, les images saisies étant ensuite expédiées par téléphone à un centre médical pour le diagnostic.

Au salon de Barcelone, l'appareil de Mobisante fait partie des cinq produits nommés pour l’attribution du prix dans la catégorie « Meilleure innovation e-santé » du Mobile World Congress de Barcelone, qui se tient du 14 au 17 février. Les autres nommés sont ANT Wireless pour ANT+, Research In Motion pour BlackBerry solution, RS TechMedic et Sierra Wireless pour Dyna-Vision de RS TechMedic, et ZTE Corporation pour ZTE Smart Healthcare.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires