Santé

Pourquoi cligne-t-on des yeux ?

Question/RéponseClassé sous :Ophtalmologie , oeil , yeux
Nous clignons des yeux 20 fois par minute ! © Phovoir

Lorsqu'on cligne des yeux, il s'agit d'un réflexe qui a pour but d'humidifier la cornée, cette membrane transparente qui enveloppe le globe oculaire. Nous clignons des yeux 20 fois par minute ! Jean-Luc Seegmuller, ophtalmologiste à Strasbourg, nous donne des précisions sur ce mécanisme.

Cligner des yeux pour prévenir le dessèchement des yeux

« Le clignement des yeux entretient en permanence la limpidité du film lacrymal et prévient le dessèchement de la cornée », explique-t-il. Très astucieux, ce va-et-vient d'un quart de seconde agit « comme un volet qui vient en quelque sorte presser les glandes lacrymales ». Cela se fait un peu à l'image d'une pompe, qui serait réamorcée en continu.

Un mouvement régulier

Le clignement est un réflexe, adopté dès la naissance. Un nouveau-né ne cligne qu'une à deux fois par minute. Le va-et-vient s'accélère progressivement au cours de la première année de vie.

Plus tard, son rythme devient aussi plus important dans certaines conditions : en présence de vent ou de poussières par exemple. Car les larmes ont aussi un pouvoir antiseptique. En cas d'agression oculaire, le clignement doit donc s'intensifier pour assurer la limpidité du film lacrymal et protéger ainsi la cornée. Mais ce n'est pas tout. « Le stress et même le simple fait de parler accélèrent aussi ce mouvement », ajoute Jean-Luc Seegmuller.

Les pathologies affectant le clignement des yeux

Certaines pathologies affectant la paupière peuvent empêcher le clignement des yeux. Le Dr Seegmuller cite bien sûr « le cas de paralysies. Mais aussi des affections comme le ptosis, caractérisé par un affaissement de la paupière supérieure et enfin le blépharospasme, qui est une crispation involontaire et importante des muscles de la paupière ». Autrement dit, celle-ci vient recouvrir l'œil dans un mouvement que le patient ne maîtrise pas. « Il s'agit d'une inaptitude à la conduite et en règle générale, une intervention chirurgicale de précision est nécessaire. »

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi