Santé

Glande lacrymale

DéfinitionClassé sous :médecine , larme , glande
 
Les glandes lacrymales sont situées au-dessous de l’arcade sourcilière. Elles protègent l'œil et lui assurent une humidité permanente. © Arnavaz, Wikimedia Commons, DP

Les glandes lacrymales filtrent le sang pour fabriquer les larmes, qui sont ensuite évacuées dans l'œil grâce au canal lacrymal. Les larmes permettent de conserver l'humidité protectrice indispensable à la cornée et protègent l'œil. Elles sont salées (chlorure de sodium à hauteur de 14 g/l) et contiennent des substances antibactériennes.

Le canal lacrymal est directement relié à l'intérieur du nez, où les larmes terminent leur périple. Lors d'une grosse crise de larmes, elles s'écoulent par les yeux et par le nez. C'est pour cette raison que l'on a besoin de se moucher lors d'un gros chagrin.

Les larmes, pour se sentir mieux ?

Les glandes lacrymales peuvent être prévenues d'un danger par le système nerveux. Lorsque l'œil est contaminé par une poussière ou un composé chimique comme l'oxyde de propanethial présent dans l'oignon, elles vont être plus actives et fabriquer davantage de larmes. Ce phénomène se produit également lorsque l'on ressent une vive émotion. Même si l'on ne connaît pas exactement l'origine et la cause des larmes émotionnelles, on sait néanmoins qu'elles contiennent des protéines et des hormones qui procureraient une sensation d'apaisement.

Certaines maladies peuvent affecter les glandes lacrymales. Cela peut conduire à un larmoiement permanent, ou au contraire à un assèchement de l’œil.

Cela vous intéressera aussi